Cet article date de plus de huit ans.

Kerviel tombe dans les bras de Mélenchon à la fête de l'Huma

Une gauche unie et rassemblée... contre la politique de Manuel Valls et de François Hollande. Pour cette édition 2014 de la Fête de l’Humanité, pas de ministres du gouvernement. Et pour cause. Tout ce que compte la classe politique de contestataires à la politique gouvernementale est réuni ce week-end à la Courneuve avec cette année un invité d'honneur, l'ex trader de la SG Jérôme Kerviel...
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (L'ex trader Jérôme Kerviel (gauche) a été accueilli samedi matin à la fête de l'Humanité par Jean-Luc Mélenchon (de dos) © Radio France / Jean-Marie Porcher)

La traditionnelle Fête de L'Huma se tient jusqu'à dimanche à La Courneuve, en Seine-Saint-Denis. Contrairement à la précédente édition, on n'y croisera pas de ministres du  gouvernement mais plusieurs frondeurs PS opposés à la politique économique de Manuel Valls et de François Hollande... et un invité d'honneur en la personne de Jérôme Kerviel.

REPORTAGE - Cécilia Arbona | Jérôme Kerviel, invité vedette à la Fête de l'Humanité
écouter

 

"Sans des gens comme Jean-Luc, je ne serais peut-être plus de ce monde aujourd'hui " (Jérôme Kerviel)

L'ex trader de la Société générale a été accueilli vers 10h30 avec un café sur le stand du Parti de gauche. A peine sorti de prison lundi, il est tombé dans les bras de Jean-Luc Mélenchon qui a pris la parole le premier. "On souhaite la bienvenue à Jérôme, on lui dit notre émotion, on lui dit notre indignation de savoir que lui vit comme une bête avec un bracelet au pied tandis que d'autres, qui devraient l'avoir aux deux mains, sont en pleine liberté ", a lancé le député européen, ex co-président du bureau national du PG. "Nous le considérons comme innocent. Il est un homme et un homme droit, de grand coeur, d'honnête conscience ", a poursuivi Jean-Luc Mélenchon.

Jérôme Kerviel s'est exprimé à son tour, visiblement très ému, pour dire sa reconnaissance . "Je suis très touché d'être présent. Sans des gens comme Jean-Luc, je ne serais peut-être plus de ce monde aujourd'hui. C'est des gens comme lui qui m'ont donné la niaque de continuer. J'ai pensé à mettre fin à mes jours à certains moments et c'est ces gens-là qui m'ont ramené à la vie ", a dit Jérôme Kerviel qui affirme être revenu vers des valeurs comme "l'amour des gens, et un projet plus humain ".

Jérôme Kerviel : "C'est ma première Fête de l'Huma, avant j'étais trader [...] J'étais dans une bulle coupée de tout. On était entre cons"
écouter

Kerviel, le trader repenti ?

Jérôme Kerviel, symbole des dérives de la finance à la Fête de l’Humanité, fait aussi grincer des dents. Au micro de Nasser Madji, Roland Merieux (Les Alternatifs), l’un des dirigeants du Front de gauche, n'est pas franchement enthousiaste . "C’est pas ma tasse de thé. Jean-Luc Mélenchon mène les actions qu’il considère devoir mener. Du côté des systèmes financiers et bancaires Mr Kerviel y a contribué largement lorsqu’il était trader et à l’époque il ne s’est jamais posé la question de ce qu’il faisait ", a-t-il déclaré sur France Info.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.