JO de Rio : François Hollande sur place pour soutenir la candidature de Paris

Barack Obama n'y sera pas, pas plus que Vladimir Poutine. François Hollande fait en revanche partie des 45 chefs d’États attendus vendredi pour la cérémonie d'ouverture des JO de Rio. Il soutiendra la candidature de Paris aux JO de 2014.

(Paris a présenté en février sa candidature pour les JO de 2024 © MAXPPP)

François Hollande est arrivé ce jeudi matin à Rio, à la veile de la cérémonie d'ouverture de Jeux. Il entame un programme marathon de 48h afin de représenter la candidature de Paris aux JO de 2024.

Avant de quitter Paris, le président s'amusait devant quelques journalistes du mot "suspension ". Hollande est en effet "suspendu" à sa charge présidentielle. Une manière de dire qu'il ne relâche pas la garde et que les trois nuits qu'il passera loin de Paris, dont deux dans l'avion, n'ont rien d'une promenade. François Hollande emprunte même une phrase au chanteur turc Dario Moreno : "Certains pourraient croire que je vais à Rio sur un air d'opérette. "

A LIRE AUSSI ►►► Paris et les JO : 1900, 1924, candidate pour 2024...

Il n’en est rien, car contrairement aux Jeux Olympiques de Sotchi qu'il avait séché, sa présence à Rio de Janeiro, en compagnie de la maire de Paris Anne Hidalgo et de la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse, a pour but de soutenir la candidature de Paris aux Jeux de 2024. Le président, connu pour être un grand amateur de sport, a dailleurs adressé un courrier personnel à chacun des 396 athlètes français.

François Hollande croisera Matteo Renzi, le président du Conseil italien, qui milite pour Rome. Face aux deux autres villes candidates pour 2024, Budapest et Los Angeles, Hollande compte bien retourner à son avantage la situation compliquée dans laquelle se trouve la France. Il explique : "Si là-bas, on me pose la question de comment garantir la sécurité maximale, je dirais nous l'avons bien fait pour l'Euro de football. "