Cet article date de plus de huit ans.

Jean-Vincent Placé a expliqué que des meetings communs seront organisés avec les socialistes

Les écologistes entrent dans leur logique de soutien au Parti socialiste en vertu de l’accord PS-EELV signé fin 2011. Le sénateur Jean-Vincent Placé a expliqué à Francesoir.fr lundi 23 avril qu’ils feront des meetings communs avec François Hollande.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le sénateur EELV Jean-Vincent Placé au siège du Parti socialiste à Paris en novembre 2011 (THOMAS SAMSON / AFP)

Les écologistes entrent dans leur logique de soutien au Parti socialiste en vertu de l'accord PS-EELV signé fin 2011. Le sénateur Jean-Vincent Placé a expliqué à Francesoir.fr lundi 23 avril qu'ils feront des meetings communs avec François Hollande.

Après leur campagne présidentielle difficile, les écologistes veulent reprendre du poil de la bête, en apportant leur soutien au candidat socialiste François Hollande. Dans un entretien accordé au site Francesoir.fr lundi, le sénateur Jean-Vincent Placé a expliqué que des figures d'Europe Ecologie - Les Verts (EELV) pourraient participer à des meetings avec François Hollande.

"Nous serons dans les meetings. Nous avons dit à nos élus et à nos militants de participer aux réunions qui s'organisent dans les départements et dans les villes, et il y aura surement l'organisation d'un ou deux temps plus marqués, collectifs, entre le candidat et Eva Joly, et Cécile Duflot, en particulier", a affirmé M. Placé, qui ne cache pas ses ambitions d'entrer au gouvernement.

"Je fais de la politique pour avoir des responsabilités parce que je pense que je peux les exercer, a-t-il ajouté. Si d'une part on gagne le 6, et d'autre part mon parti décide de participer au gouvernement, je fais partie de ceux qui souhaitent exercer des responsabilités, bien sûr."

Même son de cloche pour Cécile Duflot sur Europe 1 mardi. Celle-ci a paru elle aussi ne pas écarter la possibilité pour les écologistes d'être associés à un gouvernement socialiste

"Au-delà de l'aspect d'accord préalable, il y a un sens politique, a déclaré la secrétaire nationale d'EELV. Le sens politique, c'est de mettre les mains dans le cambouis. Il faut essayer de répondre aux Français qui ont le sentiment que leurs conditions de vie se dégradent en permanence."

La candidate d'Europe écologie-Les Verts Eva Joly, qui a recueilli 2,28% des voix au premier tour, a appelé à voter pour François Hollande dès dimanche.

Les deux partis ont un accord depuis fin 2011 pour les législatives.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.