Jean-Marie Le Pen "ira se défendre" devant les instances du FN

Le fondateur du Front national a annoncé vendredi qu'il "irait se défendre, évidemment, et probablement attaquer" devant le bureau exécutif convoqué en "structure disciplinaire" par Marine Le Pen. "Mme Le Pen est en train de dynamiter sa propre formation", a-t-il aussi lancé.

(Jean-Marie Le Pen ira se défendre devant le bureau exécutif du FN © MaxPPP)

Jean-Marie Le Pen et sa fille Marine se répondent par média, micro et caméras interposés depuis l'entretien du père dans le journal d'extrême droite Rivarol où il réhabilite le maréchal Pétain et s'en prend à Manuel Valls en déclarant que "nous sommes gouvernés par des immigrés ." Jeudi, sur TF1, la présidente du Front national a annoncé pour le 17 avril l’examen du cas du fondateur par le bureau exécutif du parti. Ce dernier lui a répondu sur RTL vendredi matin. Il compte bien se défendre et n’a aucunement l’intention de prendre le chemin de la sortie que lui a montré sa fille.

A LIRE AUSSI  ►►► Jean-Marie Le Pen, une carrière politique jalonnée de déclarations sulfureuses

Jean-Marie Le Pen a rejeté les appels de sa fille Marine, qui lui a succédé à la présidence du Front national, en annonçant qu'il resterait actif en politique. Marine Le Pen a indiqué jeudi soir sur TF1 qu'une procédure disciplinaire serait engagée contre son père et lui a suggéré de se retirer de la vie politique en raison de ses provocations réitérées, ce qu’elle appelle de la "récidive ".  Le président d'honneur a répliqué sur RTL vendredi matin.

Il a indiqué que les déclarations de "Madame Le Pen ", jeudi soir sur TF1, le "laisse pantois ". "Je n'arrive pas très bien à comprendre les causes de son action. Mme Le Pen est en train de dynamiter sa propre formation ". "Je me demande si c'est pas une manoeuvre délibérée pour essayer de se concilier je ne sais quelle sympathie ou indulgence de la part du système et qui dirait (...) +il faut que vous soyez autre chose+. Quand elle sera autre chose, elle ne sera plus rien ", a ajouté Jean-Marie le Pen. A la question de savoir si sa fille est en train de se soumettre au système, il a répondu "Je le pense, oui, en tout cas elle en prend le risque ".

Une candidature aux régionales en Paca ? "C'est sur le champ des réflexions"

Prié de dire s'il continuait son action politique, il a répondu  : "Evidemment, je suis un élu ." Sur la question de son investiture pour la candidature FN à l'élection régionale en Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA), à laquelle Marine Le Pen a dit qu'elle s'opposerait, il a laissé entendre qu’il insisterait.

"Je défendrai ma candidature devant le bureau politique, sans trop d'illusion parce que je sais que le bureau politique a été nommé par Marine Le Pen."

Insistera-t-il au point de braver une investiture interdite ?

"C'est à voir, c'est sur le champ des réflexions."

Et Jean-Marie Le Pen a conclu ce point d’étape du bras de fer avec Marine Le Pen en déclarant qu’il compromet "bien sûr " ses chances d'être un jour présidente de la République.