Jean-Marc Ayrault attend 400.000 emplois de son pacte de compétitivité

Le pacte de compétitivité dévoilé mardi par le gouvernement doit créer "autour de 400.000 emplois" et entraîner "une augmentation de la croissance de +0,5%", a estimé mardi soir le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, sur TF1.

(Maxppp)

Le Premier ministre fait lui-même le
service après-vente. Jean-Marc Ayrault, dans une interview au 20h de TF1 et un
entretien au journal économique Les Échos , a voulu expliquer les mesures de
relance de la compétitivité
. Des mesures qui, selon lui, permettront de donner
un coup de fouet à l'économie à l'horizon 2017.

La création de 300.000 à 400.000 emplois

Le pacte de compétitivité, issu du
rapport Gallois, va créer "autour de 3 à 400.000
emplois
", selon Jean-Marc Ayrault. Seconde conséquence espérée par Matignon : "une
augmentation de la croissance de +0,5%
".

"Pas de tournant "
et une "vraie cohérence "

Interrogé dans le
quotidien Les Échos sur la nécessité de ce plan et son annonce dès ce mardi,
sans attendre janvier, le Premier ministre assure qu'il n'y a pas de "tournant ".
Régulièrement attaqué sur sa cohérence, Jean-Marc Ayrault se défend.  

"Il n'y a pas de
tournant. C'est la suite logique des choses. Relisez ma déclaration de
politique générale : tout y était, y compris le pacte de compétitivité et de
croissance ! Il y a une vraie cohérence" (Jean-Marc Ayrault)

Le Premier ministre est également revenu sur ses propos de septembre
dernier, lorsqu'il rejetait toute hausse de la TVA
. Il lâche : "Il ne
faut pas se laisser aller à des commentaires sur des petites phrases ou des
anecdotes. Il faut un peu de courage quand on exerce les responsabilités que
j'exerce. La situation est particulièrement grave et moi je la regarde en face.
"