Cet article date de plus de neuf ans.

Jean-Luc Mélenchon fustige les 100 premiers jours de François Hollande

C'est sans détour que le candidat du Front de gauche à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon, est revenu dimanche sur les trois premiers mois du nouveau président de la République. Le leader du Front de gauche raille la période "creuse" des 100 premiers jours de François Hollande. "100 jours pour presque rien".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

"Du temps perdu" , voilà à quoi se résume les 100
premiers jours de François Hollande à la tête du gouvernement pour Jean-Luc
Mélenchon. Le candidat du Front de gauche à la présidentielle, disparu de la scène politique depuis trois mois, a vivement critiqué dimanche les premiers pas du chef de l'État.

Mélenchon, résolument dans l'opposition

Pour Mélenchon, pas de doutes, François Hollande a "dilué" le contenu insurrectionnel du vote de la présidentielle "dans les sables de la plage du Var". Et le leader du Front de Gauche ne s'arrête pas là. La session extraordianire du Parlement? "Du temps perdu!".

"Après dix ans, la
gauche revient au pouvoir et tout ce qu'il y aurait d'urgent à faire, ce serait
un collectif budgétaire et une loi sur le harcèlement sexuel?"
, se
demande-t-il avant d'affirmer : "nous sommes mieux préparés que les socialistes à exercer le pouvoir ".

"Hollande est un
social-libéral comme ceux qui ont déjà conduit aux désastres grec, espagnol et
portugais. Ce n'est pas parce que François Hollande veut être normal que la
situation va le devenir"

La loi sur les licenciements boursiers, déja votée en première lecture au Sénat, et la loi bancaire, auraient du être une priorité selon Jean-Luc Mélenchon en marquant "un rapport de force avec la finance" .

"Il faut faire le boulot maintenant! L'atermoiement continu laisse les mains libres à la finance!" , conclut-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.