Jean Lassalle ne se présentera pas aux élections européennes, faute d'avoir pu réunir les fonds nécessaires

Le député des Pyrénées-Atlantiques a estimé qu'il lui fallait un million d'euros pour mener la campagne. Il n'a réuni avec certitude que 250 000 euros.

Le député Jean Lassalle à l\'Assemblée nationale (Paris), le 28 juillet 2017.
Le député Jean Lassalle à l'Assemblée nationale (Paris), le 28 juillet 2017. (MAXPPP)

"C'est la première fois que je ne vais pas au bout d'une de mes idées." Jean Lassalle et son parti Résistons ! ne seront pas présents aux élections européennes, a annoncé l'élu samedi 13 avril auprès de  France Bleu Béarn. Le député des Pyrénées-Atlantiques n'a pas réuni les fonds nécessaires pour mener cette campagne, qui doit officiellement débuter lundi 15 avril. "Je n'étais pas en mesure de le faire sans tricher", a déclaré le député, qui estime qu'il lui faut un million d'euros pour mener la campagne. Il n'a réuni avec certitude que 250 000 euros : "J'avais trois donateurs qui m'auraient permis d'atteindre la somme, mais il fallait travestir le règlement. Nous n'avons pas voulu le faire."

Une "candidature à risque"

Sans ce million d'euros, impossible de convaincre les banques de lui prêter selon lui : "Celles que j'ai consultées me disaient que j'étais une 'candidature à risque'. C'est ça que j'ai eu du mal à comprendre." Pour avoir droit au remboursement des frais de campagne, il faut atteindre 3% des suffrages exprimés (dans la limite de 9,2 millions d'euros).

J'ai envisagé de faire un emprunt. Je n'ai pas pu y arriver, il n'y avait pas une assurance financière suffisante pour le faire.Jean Lassalleà France Bleu Béarn

Jean Lassalle assure avoir saisi le Conseil constitutionnel à ce propos. Le Conseil l'a ensuite renvoyé vers le ministre de l'Intérieur : "Je l'ai également saisi, je n'ai pas eu de réponse."

Si le député n'a pas caché sa déception de ne pas avoir de liste aux élections européennes, il a estimé tirer les enseignements de cette expérience : "Elle dit beaucoup de choses de la vie politique. Aujourd'hui vous n'avez pas de financement, vous ne pouvez plus rien dire", déplore l'homme politique. L'élu aspois assure vouloir continuer ses tournées partout en France et confie préparer un livre qu'il veut publier le mois prochain.