Cet article date de plus de neuf ans.

Jean-François Copé sur le Mali : "L'UMP est totalement engagée avec François Hollande"

Alors qu'une motion de censure contre le gouvernement va être examinée la semaine prochaine, le président de l'UMP s'est démarqué de Nicolas Sarkozy sur l'intervention au Mali. Invité de TF1 ce dimanche soir, il a également défendu à nouveau son "big bang économique".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Jean-François Copé revient
tout juste d'une visite en Afrique. Il dit avoir confié aux présidents de Côte
d'Ivoire et du Sénégal qu'il a rencontré, que l'UMP "était totalement
engagée auprès de François Hollande
" dans la déicion d'intervenir au Mali, estimant : "La
France est dans son rôle et tient sa place
".

Il se démarque ainsi de
Nicolas Sarkozy qui a critiqué l'opération française au Mali. Ce dimanche, selon des propos rapportés par Valeurs Actuelles, l'ancien
président a déclaré que l'intervention français revenait à "soutenir
des putschistes et tenter de contrôler un territoire trois fois grand comme la France
avec 4.000 hommes
".

La motion de censure "adresse
un message d'alerte au gouvernement et d'espoir aux Français"
(Jean-François Copé)

Si Jean-François Copé commence un marathon des médias la semaine prochaine, c'est également et surtout
à cause de la motion de censure déposée par l'UMP contre le gouvernement. Elle
sera débattue mercredi à l'Assemblée nationale. "Cette motion de censure
adresse un message d'alerte au gouvernement et d'espoir aux Français
",
a-t-il estimé.

Selon lui, depuis dix mois, la
France compte 1.000 chômeurs de plus par jour. "En France aujourd'hui, on
ne consomme plus, on investit plus et on n'embauche plus
"
déplore-t-il. La faute à François Hollande et à deux décisions qu'il a prise et
que Jean-François Copé veut dénoncer devant l'Assemblée nationale : "Il
arrêté toute les réformes courageuses (...) conduites par Nicolas Sarkozy et
puis il a fait un choix terrible qui est celui d'un matraquage fiscal
".

"Je propose un moratoire sur les 35h (...). Je veux qu'on arrête d'emmerder les Français" (Jean-François Copé)

Le patron de l'UMP propose
donc "un big bang économique " et assure : "Si
François Hollande accepte de changer radicalement de politique économique, il
doit savoir que nous serons à ses côtés
". Il propose notamment "un front des producteurs ". Jean-François Copé souhaite également "un moratoire des 35h" .

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.