Cet article date de plus de cinq ans.

Jean-Christophe Cambadélis propose une primaire à gauche

Il y aura bien une primaire à gauche. A la veille du Conseil national du Parti Socialiste qui doit se tenir ce samedi, Jean Christophe Cambadélis, le patron du PS, annonce qu'il propose une primaire. Une primaire qu'il ne souhaite ouvrir qu'à la Belle Alliance populaire.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Cambadélis propose une primaire de la gauche de gouvernement © MaxPPP)

La Belle Alliance populaire, c'est la grande idée de Jean-Christophe Cambadelis. Il s'agit d'un mouvement conçu pour selon lui "dépasser le parti socialiste " composé de partis (le PS, mais aussi de petits  partis amis qui participent au gouvernement  comme le PRG, l'UDE de François de Rugy, et  Jean-Vincent Placé), ainsi que de quelques personnalités de la société civile. Un mouvement dont on promet qu'il essaimera mais qui n'est aujourd'hui pas franchement ancré dans l'imaginaire politique des Français.

Divisions au sein du parti

Jean-Christophe Cambadelis précise : cette proposition d'une primaire de la Belle Alliance populaire, ce serait "si la primaire de la gauche était impossible ". Une précaution inutile puisque c'est bien le cas aujourd'hui : ni Europe Ecologie les Verts, ni les communistes, ni Jean-Luc Mélenchon ne veulent entendre parler d'une primaire avec François Hollande. Le président sortant n'est pas encore candidat, mais il est cependant le premier à qui l'on pense comme participant. A l'heure actuelle, la seule socialiste déclarée est Marie Noelle Lienemann. Une frondeuse, pas vraiment pro-gouvernement donc.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.