"Une honte" : des associations dénoncent l'absence de secrétariat d'Etat à la Condition animale

Malgré plus de 100 000 signatures, la pétition réclamant un ministère de la Condition animale n'aura pas été entendue.

Un ours polaire dans une cage au zoo de Mulhouse, le 9 avril 2020.
Un ours polaire dans une cage au zoo de Mulhouse, le 9 avril 2020. (SEBASTIEN BOZON / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La liste des secrétariats d'Etat a été (enfin) annoncée, dimanche 26 juillet, dans la soirée. Et elle a fait des déçus : parmi eux, les associations de défense des animaux. Malgré plus de 100 000 signatures, la pétition réclamant un ministère ou un secrétariat d'Etat à la Condition animale n'aura pas été entendue. Aucun membre du gouvernement de Jean Castex ne portera spécifiquement cette thématique. 

"Tout le secteur de la protection animale avait espéré que le gouvernement prenne en considération la préoccupation grandissante des Français pour la cause animale. Ce secrétariat d'Etat, attendu depuis des années, aurait été un signe fort, une reconnaissance de cette attente de nos très nombreux concitoyens. Nous espérons cependant que l'exécutif entendra nos demandes, car secrétariat d'État ou pas, il y a une véritable urgence à soutenir ce secteur", a déclaré Nicolas Castaing, responsable communication de l'association Ethics For Animals.

L'association L214 a aussi déploré l'absence de secrétariat d'Etat dédié à la condition animale, sur Twitter. "Un honte", a critiqué, de son côté, l'association Paris Animaux Zoopolis après l'annonce des secrétaires d'Etat. Les militants misent désormais sur un projet de référendum d'initiative partagée contre la maltraitance animale pour faire entendre leur voix.