Remaniement : Darmanin et Dupond-Moretti se mettent les féministes à dos

Des associations féministes se font entendre sur les nominations de Gérald Darmanin à l’Intérieur et Eric Dupond-Moretti à la Justice.

FRANCEINFO

Une mobilisation de féministes a eu lieu mardi 7 juillet, devant le ministère de l’Intérieur, au moment de la passation de pouvoirs de Gérald Darmanin en matinée. La manifestation a été houleuse, mais contrôlée rapidement par les forces de l’ordre. Les militantes protestent contre la nomination du ministre, car il est visé par une accusation de viol, de harcèlement sexuel et d’abus de confiance. Il a bénéficié d’un non-lieu en 2018, mais il est réexaminé. Il est aussi accusé d’abus de faiblesse. Il aurait proposé des faveurs sexuels à une femme en échange de son aide pour lui trouver un logement.

Dupond-Moretti divise

Autre nomination qui ne plait pas aux féministes : celle d’Eric Dupond-Moretti. L’avocat pénaliste est notoirement défavorable aux mouvements de libération de la parole des femmes (#MeToo et #BalanceTonPorc) et il s’est opposé à l’infraction d’outrage sexiste créée par Marlene Schiappa il y a deux ans. Les réactions sur les réseaux sociaux sont nombreuses et une pétition a été lancée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le nouveau ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti lors de sa prise de fonction, mardi 7 juillet 2020 à Paris.
Le nouveau ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti lors de sa prise de fonction, mardi 7 juillet 2020 à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)