Projet de loi de finances 2021 : une aide sans contrepartie ?

Le budget prévu par la loi de finances 2021 prévoit la baisse des impôts de production des entreprises, sans condition. Des contreparties sont-elles attendues ? Alexandra Bensaid, journaliste, est sur le plateau de France 2 pour éclaircir ce point.

France 2

Le projet de loi des finances pour 2021, établi par le gouvernement, prévoit d'aider les entreprises sans condition. La journaliste Alexandra Bensaid est sur le plateau du 20 Heures et précise que "Bercy a émis l'idée d'une charte des entreprises, mais que la piste semble aujourd'hui abandonnée". Il reste tout de même cette direction d'obtenir des engagements de la part des entreprises, "sur l'égalité homme-femme, la transition écologique et les accords de participation et d'intéressement, quand tout ira mieux mais rien d'écrit dans la loi", explique la journaliste.

L'opposition veut discuter d'objectifs précis

"Ce que ne veut surtout pas le gouvernement, ce sont des obligations, des conditions et encore moins imposer des sanctions aux entreprises", détaille Alexandra Bensaid. Selon le gouvernement, l'obligation serait contre-productive. "C'est le raisonnement inverse de l'opposition qui veut discuter d'objectifs précis, qui veut parler d'emplois". Certains parlementaires se souviennent du CICE, crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi. Or, "les milliards du CICE ont fait très peu pour l'emploi, plus pour la compétitivité", précise Alexandra Bensaid. Il serait très compliqué en raison du virus, explique la journaliste de France 2, de s'engager à ne pas licencier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les Français continuent d\'investir en bourse. Mais ils ont vu les dividendes versés par les entreprises du CAC 40 baisser avec la crise.
Les Français continuent d'investir en bourse. Mais ils ont vu les dividendes versés par les entreprises du CAC 40 baisser avec la crise. (BERNARD JAUBERT / ONLY FRANCE / AFP)