Police : Emmanuel Macron tente de calmer le jeu

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Police : Emmanuel Macron tente de calmer le jeu
FRANCEINFO
Article rédigé par
Astrid Mezmorian, S. Korwin - franceinfo
France Télévisions

Une grande consultation entre syndicats de police, élus et citoyens devrait avoir lieu début 2021 pour plancher sur la police, ses conditions de travail, sa transformation et les violences policières.

Mardi 8 décembre, à l'Assemblée nationale, Marlène Schiappa répond à la droite qui accuse Emmanuel Macron de stigmatiser les policiers. "Il a manifesté son soutien à l'institution de la police républicain tout en disant qu'il fallait sanctionner fermement les dérapages et les violences individuelles lorsqu'elles avaient lieu", a assuré la ministre déléguée. Vendredi à Brut, le président a reconnu des dysfonctionnements qui ont exaspéré des policiers.

Un "Beauvau de la sécurité"

En réaction, lundi, en signe de protestation et d'amertume, ils ont contrôlé tous les véhicules près du périphérique à Paris avec les Bisounours en musique de fond. À Nancy (Meurthe-et-Moselle) mardi, ils ont fait une grève du zèle. Pour calmer le jeu, le président propose un "Beauvau de la sécurité", une sorte de grand débat sur la formation ou les liens de la police avec la population. Les syndicats seront reçus par le ministre de l'Intérieur le 18 décembre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.