Plan de relance : "Des cadeaux aveugles au capital"

Publié
Durée de la vidéo : 8 min.
duel eco
FRANCEINFO
Article rédigé par
Patricia Loison - franceinfo
France Télévisions

L’économiste Christophe Ramaux et le journaliste Etienne Lefebvre débattent, mardi 1er septembre, sur franceinfo du plan de relance économique post-coronavirus présenté jeudi par le Premier ministre.

Ce plan de relance de 100 milliards d’euros "reste un plan d’une ampleur sans précédent, c’est trois fois plus qu’en 2008. Le dosage me semble assez cohérent entre le soutien à la demande et le soutien à l’offre. L’autre dosage qui me parait cohérent, c’est entre les mesures d’urgence pour les secteurs qui vont mal et les mesures structurelles qui vont donner des perspectives aux entreprises", estime Etienne Lefebvre, rédacteur en chef des Echos.

"Malheureusement, avec ce plan, le gouvernement fait preuve d’opportunisme. Il se saisit de la crise sanitaire pour aller plus loin dans son programme libéral. Il fait des cadeaux aveugles au capital, comme les dix milliards de baisse d’impôts sur la production", juge de son côté Christophe Ramaux, membre des Economistes atterrés.

Un chèque spécial relance aux plus démunis ?

"Dans le plan de relance, la ligne consacrée aux plus démunis, c’est 800 millions d’euros. Or, on sait que ceux qui souffrent le plus de la crise, ce sont les travailleurs précaires", assure-t-il. Il propose de "donner un chèque de 1 000 euros pour acheter des produits français aux 30% de ménages qui gagnent moins de 1 400 euros par mois. Il pourrait être financé par un impôt exceptionnel sur le patrimoine et les revenus des plus aisés". "Cela permettrait de faire une relance autour de la cohésion sociale", conclut Christophe Ramaux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.