Mutuelles : l’Etat entend faire voter une nouvelle taxe pour soulager le déficit de la sécurité sociale

Renflouer les caisses de l’Etat après la crise sanitaire, soulager la sécurité sociale : les mutuelles et autres complémentaires santé vont mettre la main à la poche. Le gouvernement envisage de taxer les mutuelles.

France 3

Le gouvernement veut taxetr les mutuelles. "Il part du principe que les mutuelles ont économisé 2,2 milliards d’euros grâce au Covid. Avec la crise sanitaire, il y a eu moins de dépenses de santé, moins de consultations, moins d’interventions chirurgicales, et donc moins de remboursements à assurer pour les mutuelles. D’autant que dans le même temps, l’assurance maladie à décidé de prendre en charge à 100% certains remboursements comme les télé-consultations, d’où ces économies pour les mutuelles, ces 2,2 milliards d’euros. L’Etat propose donc une taxation exceptionnelle à hauteur de 1,5 milliards d’euros sur deux ans, aux complémentaires santé, pour combler une partie du déficit de la sécurité sociale", détaille Maëlys Septembre, journaliste France Télévisions, sur le plateau du 12/13 de France 3.

Les assurés pourraient payer plus cher

"Cette taxe pourrait en tout cas mener les assurés à payer plus cher leur mutuelle. C’est la menace que brandissent ces dernières : pour elles, ce prélèvement de l’Etat intervient trop tôt avant d’avoir pu correctement évaluer l’impact de la crise sanitaire.
Rien ne dit qu’il n’y aura pas des reports dans les mois qui viennent : des interventions chirurgicales reportées par exemple, sans compter qu’elles craignent aussi que des entreprises ferment, que des gens se retrouvent au chômage, et donc moins de rentrées de cotisations. Cette taxe devrait être votée à l’automne", conclut la journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une pharmacie de Nantes, le 30 avril 2019.
Une pharmacie de Nantes, le 30 avril 2019. (LOIC VENANCE / AFP)