La démission du gouvernement annoncée par erreur sur son site officiel

La page, restée en ligne plusieurs minutes samedi matin, est désormais inaccessible.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Jean Castex quitte l'Elysée après son dernier Conseil des ministres, le 11 mai 2022. (LUDOVIC MARIN / AFP)

La démission du gouvernement a été annoncée par erreur samedi 14 mai au matin sur son site officiel, a appris franceinfo. Le site est géré par le service d'information du gouvernement (SIG). Il s'agit d'une "erreur de manipulation côté informatique, cela n'aurait pas dû arriver", indique le gouvernement à France Télévisions.

>> Législatives 2022 : suivez l'actualité de l'élection dans notre direct

Dans un message publié sur le site officiel du gouvernement, que franceinfo a pu consulter, on pouvait lire "le Premier ministre Jean Castex a présenté la démission de son Gouvernement au président de la République Emmanuel Macron".

Matignon a annoncé par erreur la démission du gouvernement Castex samedi 14 mai 2022. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Cette page, restée visible par le public pendant plus d'une heure samedi matin, a depuis été supprimée. Il est désormais marqué "erreur 403 - accès refusé".

Cette page, restée visible par le public pendant plus d'une heure samedi matin, a depuis été supprimée. Il est désormais marqué "erreur 403 - accès refusé".
 (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)


Depuis, le gouvernement a apporté plus de précision sur cette erreur, à franceinfo. "Le site internet gouvernement.fr dispose d'un mode 'remaniement' prêt à être activé en toutes circonstances". Le gouvernement explique aussi que "la page internet trouvée sur les réseaux sociaux est la page qui s'affichera quand le mode 'remaniement' sera activé le jour J". Le gouvernement confirme également que "depuis le signalement, la page a été déréférencée et dépubliée". "Seuls les communiqués de presse de démission font foi. Il n'y a pas de remaniement prévu à notre connaissance aujourd'hui", conclut la source gouvernementale.

Pas la première fois 

En 2009, un précédent a également eu lieu sous la présidence de Nicolas Sarkozy. A l'époque, le site officiel de Matignon avait brièvement annoncé en août la nomination de trois nouveaux ministres avant de retirer précipitamment l'information.

Les noms du député UMP Axel Poniatowski, du PRG (Parti radical de gauche) Paul Giacobbi et du porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre, souvent cités alors dans la presse dans le cadre d'un éventuel remaniement, étaient apparus brièvement sur la page détaillant le plan du site internet de Matignon.

Premier jour du second mandat

Près de 20 jours après le second tour de l'élection présidentielle, et alors que ce samedi 14 mai marque officiellement le premier jour du deuxième quiquennat d'Emmanuel Macron, le chef de l'Etat n'a toujours pas nommé son prochain Premier ministre. Depuis sa réélection il y a trois semaines, le président fait durer le suspense sur l'annonce du nouveau gouvernement. Il affirmait lundi qu'il avait choisi son futur Premier ministre, mais sans dire qui.

Pour l'heure, le gouvernement de Jean Castex n'a toujours pas démissionné alors que le deuxième mandat d'Emmanuel Macron a officiellement commencé ce samedi. Le Premier ministre devait aller au Vatican demain dimanche, mais finalement Jean Castex restera en France : Emmanuel Macron se rend dimanche à Abou Dhabi pour rendre hommage au président des Emirats arabes unis, cheikh Khalifa ben Zayed Al-Nahyane, décédé vendredi à l'âge de 73 ans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gouvernement de Jean Castex

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.