Les maires écologistes seront "des partenaires", promet la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili

Dans un entretien au "Parisien", la quatrième ministre de l'Environnement d'Emmanuel Macron assure n'être "pas là pour faire de la figuration".

La ministre de la Transition écologique Barbara Pompili à Paris, le 7 juillet 2020.
La ministre de la Transition écologique Barbara Pompili à Paris, le 7 juillet 2020. (BERTRAND GUAY / AFP)

Les maires écologistes nouvellement élus seront "des partenaires" du gouvernement, comme tous les élus qui porteront des politiques "vertes", a assuré samedi 11 juillet la nouvelle ministre de la Transition écologique Barbara Pompili"Sur un sujet aussi important que celui-là, on doit être unis, on doit travailler ensemble", a indiqué celle qui fut députée EELV avant de rejoindre LREM. Dans un entretien au Parisienelle a également répondu aux accusations de son ancien parti, qui a estimé que sa nomination ne "change[rait] pas grand-chose". "Je ne suis pas là pour faire de la figuration", assure-t-elle.

Concernant l'avenir de la filière nucléaire, elle estime qu'il s'agira d'un "choix économique". "Quelles sources d'énergie assurent la sécurité de nos approvisionnements et nos engagements climatiques sans trop peser sur les factures d'énergie ? Que fera-t-on, par exemple, si dans quinze ans on se rend compte que l'économie nucléaire est moins performante que celle du renouvelable ? Ce serait irresponsable de ne pas étudier les deux options", estime-t-elle.

Barbara Pompili plaide par ailleurs pour "que l'écologie soit l'affaire de tous", citant le "très bel exemple" de la Convention citoyenne pour le climat (CCC). Quant au devenir des mesures retenues par Emmanuel Macron sur les 149 proposées par cette Convention, la ministre refuse tout "procès d'intention". "Nous sommes en train de monter des groupes de travail avec des citoyens et des représentants du Parlement, (...) il va y avoir une loi sur les mesures législatives proposées par la Convention citoyenne pour le climat (...) Il y aura des mesures réglementaires annoncées assez vite et des mesures pour les collectivités."