Immobilier : un avertissement pour les banques

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
immobilier
FRANCEINFO
Article rédigé par
M. Perier, S. Lacombe - franceinfo
France Télévisions

Les conditions d'octroi des prêts immobiliers sont amenées à se durcir. Les règles que doivent suivre les banques vont devenir contraignantes.

La machine du crédit immobilier a tourné à plein régime cet été. En juillet, la production de crédit à l'habitat a atteint le montant record de 20,4 milliards d'euros. Du jamais-vu à cette période de l'année. Pour faire face à la demande, le site de courtier en ligne Pretto recrute actuellement une dizaine de personnes par mois. Cette frénésie est alimentée par un environnement de taux toujours aussi bas : 1,12% en moyenne. Pour éviter les risques de dérapage, il faut encadrer ces prêts selon le gouvernement.

Des banques sanctionnées ?

À l'avenir, des sanctions pourront être prononcées contre les banques qui ne respectent pas certains critères : endettement de 35% sur 27 ans maximum et 20% de dérogations sur l'ensemble des dossiers. Pour l'économiste Estelle Brack, le système bancaire devrait pouvoir suivre le rythme. "Les critères sont encore plus stricts qu'auparavant donc le risque de défaut est moins élevé", rassure celle qui est aussi la fondatrice de KiraliT. En début d'année, la Banque de France exprimait son inquiétude sur la durée moyenne d'endettement : 18 ans en 2015, plus de 20 ans en 2020.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gouvernement de Jean Castex

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.