Remaniement : le nouveau gouvernement a adopté la réforme du Conseil économique, social et environnemental

Après le remaniement, lundi, la nouvelle équipe, composée à ce stade de seize ministres, quatorze ministres délégués et un secrétaire d'Etat, s'est réunie pour un premier Conseil des ministres.

Le Conseil économique, social et environnemental, situé à Paris, le 4 octobre 2019.
Le Conseil économique, social et environnemental, situé à Paris, le 4 octobre 2019. (KARINE PIERRE / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Annoncée début 2018, cette mesure devait intervenir dans le cadre de celle des institutions, mais elle a été stoppée net par l'affaire Benalla. La réforme du Conseil économique, social et environnemental (Cese), destinée à en faire un "carrefour des consultations publiques", a été adoptée mardi 7 juillet par le premier Conseil des ministres du gouvernement Castex, selon le compte-rendu.

Cette réforme "permet au CESE d'organiser des conventions citoyennes sur le modèle de la Convention citoyenne pour le climat, en tirant des citoyens au sort pour organiser une consultation sur un sujet relevant de sa compétence", selon le compte-rendu.

Dupond-Moretti à la prison de Fresnes. Le nouveau garde des Sceaux a effectué mardi soir sa première visite comme membre du gouvernement dans la prison de Fresnes (Val-de-Marne). Il s'y est félicité des taux d'occupation "historiquement bas" des cellules, et a affirmé vouloir "poursuivre" sur cette voie.

Un "gouvernement des 600 jours". A l'issue du premier Conseil des ministres, le nouveau porte-parole du gouvernement Gabriel Attal s'est exprimé : "C'est un gouvernement de rassemblement. Un gouvernement des 600 jours. Du premier au dernier jour, nous travaillerons d'arrache-pied", a lancé celui qui avait d'abord prévenu ne pas être "là pour donner des leçons, mais pour répondre aux questions."

Un renouvellement partiel. Ce nouveau gouvernement est renouvelé à hauteur d'un tiers par rapport à celui d'Edouard PhilippeA droite, Bruno Le Maire reste à l'Economie, mais deux autres grands portefeuilles restent aux mains de personnalités issues du PS : les Affaires étrangères avec Jean-Yves Le Drian et  les Armées avec Florence Parly. Parmi ceux qui conservent leur portefeuille figurent aussi Jean-Michel Blanquer (Education nationale, mais aussi Jeunesse et Sports), Jacqueline Gourault (Cohésion des territoires), Olivier Véran (Solidarités et santé), Marc Fesneau (Relations avec le Parlement), Jean-Baptiste Djebbari (Transports), Frédérique Vidal (Enseignement supérieur) et Roxana Maracineanu (déléguée aux Sports).

Gérald Darmanin remplace Christophe Castaner à l'Intérieur. Plusieurs figures du gouvernement d'Edouard Philippe, classées à gauche, ont été remplacées lors du remaniement : Christophe Castaner à l'Intérieur, Nicole Belloubet à la Justice, Didier Guillaume à l'Agriculture, Muriel Pénicaud au Travail et Sibeth Ndiaye au porte-parolat du gouvernement. Gérald Darmanin, qui avait publiquement demandé à peser davantage, est nommé place Beauvau à l'âge de 37 ans. 

Nominations surprises de Roselyne Bachelot et Eric Dupond-Moretti. Ancienne ministre de la Santé reconvertie en chroniqueuse télé, Roselyne Bachelot est nommée ministre de la Culture. Mais le plus grand choc vient de la nomination de l'avocat Eric Dupond-Moretti à la Justice. Une décision aussitôt qualifiée par l'USM, le principal syndicat de magistrats, de "déclaration de guerre à la magistrature". 

 L'ex-EELV Barbara Pompili n°3 du gouvernement. Ancienne écologiste devenue LREM, Barbara Pompili prend en charge un super-ministère de la Transition écologique avec deux ministres délégués, Emmanuelle Wargon (Logement) et Jean-Baptiste Djebbari (Transports). 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #REMANIEMENT

23h38 : Gérald Darmanin, nouveau ministre de l'Intérieur donc, fait savoir qu'il assistera aux obsèques de la gendarme tuée samedi soir par un conducteur sans permis qui voulait éviter un contrôle routier dans le Lot-et-Garonne.

23h23 : Avril 2018. Emmanuel Macron est président, et Eric Dupond-Moretti est juste un ténor du barreau. Interviewé sur LCI sur une éventuelle carrière politique, "Acquittator" s'insurge : "Je n'accepterai jamais un truc pareil, ça n'est pas mon métier ! (...) Personne n'aurait l'idée sotte, totalement saugrenue, incongrue, invraisemblable, de me proposer cela"

22h30 : @aspirateurdu78 Ce serait hautement improbable après les avoir soutenus hier soir lors du service après-vente de leur nomination. Ce serait un désaveu terrible. La seule chose qui peut les faire partir, c'est si des faits sont retenus contre eux, comme l'affaire des assistants parlementaires européens du Modem qui avait stoppé net la carrière au sein du gouvernement Philippe de François Bayrou, Marielle de Sarnez et Sylvie Goulard.

22h28 : Bonjour,je ne sais pas si vous avez déjà répondu à cette question mais étant donné que certains ministres (de la Justice, de l'Intérieur...) sont très critiqués ,alors qu'ils sont en poste que depuis quelques heures, est-ce qu'il est possible qu'il y est un changement express de ministres ?Merci

22h21 : La "une" de Libé va donner du grain à moudre aux associations féministes qui ont manifesté aujourd'hui aux abords du ministère de l'Intérieur et place de la Madeleine.

22h15 : @prof en rage Mettons tout de suite les choses au clair, quand vous écrivez un commentaire, il ne passe pas automatiquement, je les lis tous, mais je ne les diffuse pas tous, parce que 1) beaucoup ne sont pas diffusables 2) il y en a beaucoup trop pour que ce soit lisible dans le flux 3) je dois surveiller les infos à côté.

Quant à la nomination de Jean-Michel Blanquer, si l'on en croit ce papier coulisses de Libération, il pensait obtenir l'Intérieur après son rendez-vous avec Jean Castex ce week end. Mais le fait qu'il se soit mis à dos les profs aurait fait reculer l'exécutif pour l'envoyer au front face aux policiers.

22h11 : Bonsoir, je ne peux m'empêcher de constater que de nombreux commentaires sur les nominations de Messieurs Darmanin et Dupond-Moretti sont relayés. Des commentaires très critiques, et à juste titre, sur le message envoyé par ces nominations.Les magistrats sont en colère et cela se sait. Les forces de l'ordre détestaient leur précédent ministre et il a été remplacé.Par contre, aucun commentaire sur le maintien de M. Blanquer à son poste.Et pourtant , seuls 6% des enseignants apprécient son travail et son bilan est très négatif : réforme du lycée et du bac, gestion de la crise ( ce n'est pas éducation nationale qui était prête, ce sont les enseignants qui ont maintenu les élèves à flot, par leurs propres moyens..)...Son mépris envers les personnels dont il a la charge n'a d'égal que son cynisme et sa méconnaissance du terrain.Le signal envoyé est une preuve de plus du peu de considération du président de la République et de sa volonté de continuer le travail de destruction de l'école publique.Les enseignants seuls s'en émeuvent, et personne ne leur demande de s'exprimer. Une fois de plus.C'est tellement triste.Mais je me doute que ce message ne sera pas publié, une fois de plus, puisque c'est le 5ème que j'écris en ce sens depuis hier et que des collègues attendent également la publication de leur commentaire.

22h04 : Barbara Pompili réussira-t-elle là où ses prédécesseurs ont échoué ? La toute nouvelle ministre de la Transition écologique affirme que l'écologie sera un moteur essentiel du futur plan de relance. France 3 pèse ses chances.



(FRANCE 3)

21h38 : Gérald Darmanin a réservé son premier déplacement en région de ministre de l'Intérieur au bourg de Port-Sainte-Marie, en Lot-et-Garonne, afin de rendre hommage à la jeune gendarme tuée samedi soir par un conducteur qui voulait éviter un contrôle routier.

21h33 : Alain Griset et Brigitte Klinkert, respectivement ministre délégué aux PME et ministre déléguée à l’emploi, ont vécu leur premier jour au gouvernement. Un quotidien qui change radicalement pour eux. France 2 a suivi les petits nouveaux qui faisaient leur rentrée.




21h32 : Et quand il reviendra à la vie civile....je me souviens de Roland Dumas, Ministre des Affaires Étrangères de F. Mitterrand redevenu avocat et intimidant les prétoires.

21h28 : Si je puis émettre une nuance, il n'était pas Garde des Sceaux, mais ministre délégué auprès du Garde des Sceaux, ministre de la Justice. Le boss de la place Vendôme était Henri Nallet à l'époque.

21h27 : Non le dernier avocat garde des sceaux était Georges Kiejman

21h25 : @Charlotte Le dernier avocat à avoir été nommé à ce poste, c'est Robert Badinter en 1981, et à l'époque, il n'avait pas fait mystère de continuer certains de ses combats une fois installé Garde des Sceaux, comme l'abolition de la peine de mort.

21h22 : Bonsoir Pierre. La question a peut être déjà été posée et traitée... La nomination d'Eric Dupont-Moretti m'interroge. Qu'en est-il de potentiels conflits d'intérêts vis-à-vis de son métier d'avocats et de dossiers qu'il a pu traiter. Quels sont les gardes fous ? Y a-t-il des précédents ? Merci pour vos lumières.

21h21 : La réforme du Conseil économique, social et environnemental, destiné à en faire un "carrefour des consultations publiques" a été adoptée lors du premier conseil des ministres du gouvernement Castex. Emmanuel Macron avait annoncé fin juin vouloir transformer le Cese, troisième assemblée de la République, en "chambre des conventions citoyennes".

20h35 : @Antoine Hier on nous disait que ce serait vendredi, et aujourd'hui, on nous dit que ce sera mercredi prochain. Je vous suggère qu'on attende le 15 juillet pour en être sûrs :-)

20h33 : Bonsoir Pierre, l'annonce des Secrétaires d'État ne devait-elle pas se faire aujourd'hui ?

20h02 : "Tous ceux qui pensent que la prison c'est le trois étoiles se trompent complètement. Ils devraient se taire. Voilà ce que je retire de cette première visite que je suis ravi d'avoir pu accomplir. En réalité, on parle la même langue, celle de l'humanité. Les gens de la prison disent "nous si on a moins de monde, on peut mieux faire notre travail" (...) . On est dans des taux d'occupation ici qui sont extrêmement bas et c'est sans doute le chemin qu'il faut poursuivre."

Eric Dupond-Moretti s'exprimait à l'issue de sa première visite en tant que ministre à la prison de Fresnes, en banlieue parisienne.

19h40 : Dans les commentaires, @Fab me signale que Me Antoine Vey annonce sur Linkedin qu'il reprend les dossiers de son associé, Eric Dupond-Moretti : "Pour l’ensemble des avocats, et des collaborateurs de notre cabinet, et pour moi, se profile un autre défi : continuer à défendre ceux qui nous font et nous feront confiance, comme nous aimons le faire, avec force et indépendance."

19h13 : @Marc Sachant qu'il s'occupait par exemple de la défense de Théo Luhaka, le jeune homme blessé grièvement pendant un contrôle d'identité qui a dégénéré à Aulnay-sous-Bois en 2017, on l'imagine mal attaquer les policiers à la barre d'un tribunal... Il va évidemment devoir passer la main sur ces dossiers.

19h09 : Bonsoir Pierre, je me demandais : que deviennent les affaires judiciaires dans lesquelles Dupond-Moretti est investi en tant qu'avocat ? J'imagine qu'il doit les délaisser à quelqu'un d'autre maintenant qu'il est ministre ?

18h57 : "Pour moi, des personnes qui tiennent des propos sexistes, homophobes et j'en passe, ne devraient pas avoir le droit d'être dans le gouvernement et encore moins à ce poste-là [de Garde des Sceaux]."

Plusieurs dizaines de militantes féministes ont manifesté contre les nominations de Gérald Darmanin au ministère de l'Intérieur et d'Eric Dupond-Moretti à la Justice. Le premier est visé par une plainte pour viol, le second a tenu des propos sexistes dans plusieurs interviews récentes. Reportage.




(MAÏWENN BORDRON / RADIO FRANCE)

18h25 : Ce n'est pas encore fixé, mais Brigitte Bourguignon a annoncé son départ au moment où elle a appris sa nomination au gouvernement, hier soir. Le poste pourrait revenir à un élu LREM en vertu des rapports de force à l'Assemblée.

18h23 : Qui remplace Bourguignon pour la Commission d'enquête sur la gestion sanitaire?

18h17 : En fait, les ministres ne bénéficient d'une immunité que pour les actes commis dans l'exercice de leurs fonctions (par exemple, la famille d'un soldat français mort au Sahel ne peut pas traîner devant les tribunaux le ministre de la Défense). En revanche, pour les faits commis hors de leur périmètres, ils peuvent être inquiétés par la justice.

Dans le cas de Gérald Darmanin, l'affaire dure depuis deux ans, et la cour d'appel de Paris a ordonné début juin la reprise des investigations sur les accusations de viol, harcèlement sexuel et abus de confiance portées contre le ministre.

18h16 : Bonjour FI, La nomination de Darmanin en tant que ministre lui donne-t-elle une immunité dans l'affaire de viol qui le concerne svp? Merci et bonne journée

18h00 : Il est 18 heures, voici les principales informations à retenir :

• Les passations de pouvoirs ont eu lieu dans les ministères. "Je ne fais de guerre à personne", a lancé le nouveau ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti. Suivez les premières visites des ministres dans notre direct.

Le président du Brésil Jaïr Bolsonaro annonce avoir été testé positif au Covid-19. Depuis le début de la pandémie, le chef de l'Etat a minimisé la maladie et participé à plusieurs événements publics sans porter de masque.

• Les résultats du baccalauréat sont désormais disponibles sur franceinfo. Suivez la situation dans notre direct. Bravo à tous les nouveaux bacheliers !

• Le procureur général près la Cour de cassation annonce l'ouverture d'une information judiciaire visant Edouard Philippe, Agnès Buzyn et Olivier Véran pour leur gestion de la crise sanitaire.

18h01 : Jean-Michel Blanquer a été renommé ministre de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports. Il voit ainsi s'élargir son portefeuille au sein de l'équipe gouvernementale. Il remplace Roxana Maracineanu, qui passe de ministre à ministre déléguée aux Sports. Une annonce qui, selon Marie-George Buffet, députée et ancienne ministre des Sports, est "un affaiblissement du rôle du ministère des Sports".

17h53 : Bonjour @Nicolas P. La liste des secrétaires d'Etat n'a pas encore été dévoilée. Elle le sera dans les jours à venir. En attendant, le nouveau ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a indiqué que Laurent Nuñez, continuerait à "servir l'intérêt général et ce ministère".

17h51 : Que devient Laurent Nuñez, le bras droit de Mr Castaner après ce remaniement ?

17h35 : Roxana Maracineanu passe de ministre à... ministre déléguée aux Sports, sous l'autorité de Jean-Michel Blanquer. Ce duo devra gérer plusieurs dossiers brûlants qui restent sur la table. Parmi eux, l'organisation des Jeux olympiques 2024, l'impact de la crise du Covid-19 sur les structures sportives. Focus sur les différents chantiers qui occuperont ce duo.

17h29 : Bonjour . La passation au ministère du Travail a déjà eu lieu dans la matinée. Elisabeth Borne a remplacé Muriel Penicaud, qui quitte le gouvernement.


17h29 : Qu'en est-il de la passation au ministère du Travail ?

17h18 : Sur la question du cumul des mandats de Gérald Darmanin (mairie de Tourcoing et ministère de l'Intérieur) : "Le sujet n'a pas été abordé ce matin", répond simplement Gabriel Attal.

17h16 : Le nouveau porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, annonce la tenue d'un séminaire gouvernemental ce samedi.

17h14 : "Il faut associer plus largement les élus et les forces vives de ce pays. Mieux que ce que nous avons fait auparavant."

17h09 : "C'est un gouvernement de rassemblement. Un gouvernement des 600 jours. Du premier au dernier jour, nous travaillerons d'arrache-pied."

17h07 : "Je ne suis pas là pour donner des leçons, mais pour répondre aux questions."

17h05 : Le nouveau porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, va commencer son compte-rendu du premier Conseil des ministres du gouvernement Castex. Il remplace Sibeth Ndiaye qui quitte le gouvernement.

17h04 : Réforme du parquet, accueil des victimes, présomption d'innocence... Au lendemain de sa nomination, le nouveau garde des Sceaux a donné quelques indications sur la marque qu'il entendait donner à son ministère. En voici le détail.

16h57 : Qui a dit que Roselyne Bachelot ne rêvait pas de devenir ministre de la Culture ? C'est pourtant bien ce qu'elle avait déclaré en octobre 2018, dans une table ronde avec Cécile Duflot. C'est désormais chose faite.

16h51 : Les secrétaires d'État devraient être nommés après le discours de politique générale de Jean Castex, prévu le 15 juillet, selon deux membres de la majorité, cités par le service politique de France Télévisions.

16h49 : Bonjour . Voici la situation : la députée Nadia Hai a été nommée au gouvernement. Logiquement, elle laisse ainsi sa place à son suppléant pour la remplacer à l'Assemblée. Sauf que ce dernier est soupçonné d'être impliqué dans un trafic de drogue international, indique France Inter. Nadia Hai a donc décidé de démissionner de son poste de député juste avant d'entrer au gouvernement, afin de provoquer une élection législative partielle.

16h49 : Bonjour FI! Pouvez vous revenir un peu plus en détail sur le suppléant de Nadia Hai? Je n’ai pas compris toute l’histoire. Merci beaucoup

16h06 : "Je pense que le gouvernement dans son ensemble n'envoie pas un bon signal en matière de lutte contre les violences sexuelles."

"Il y a des ministres dont on peut nourrir quelques inquiétudes quant à leur engagement sur cette lutte", a lancé Sandrine Rousseau, ex-secrétaire nationale adjointe d'EELV, fondatrice de l’association "Parler", citant Gérald Darmanin (Intérieur) et Eric Dupond-Moretti (Justice).