Coronavirus : la Guadeloupe sous le coup de fortes restrictions

La Guadeloupe est concernée par la fermeture des plages, des bars et restaurants pour lutter contre le coronavirus. Même les déplacements en avion sont limités.

franceinfo

Sous les cocotiers de la plage de Sainte-Anne (Guadeloupe), personne. Elle est ferméecomme toutes les autres plages de l’île. Certains touristes semblent ne pas être au courant. "Je n’ai pas entendu ça aux informations", constate, étonnée, une vacancière devant la solitude de la plage. "Je ne veux pas être pénalisé, je remballe", affirme un autre. La fermeture est partielle : elle s’opère le midi et le soir. Le but est d’éviter les rassemblements festifs. 

Une bonne raison pour prendre l’avion

"Il faisait vraiment chaud, on a essayé de respecter la mesure… Mais pour cinq minutes, je ne pensais pas que je me ferais prendre", confie une jeune femme rappelée celles et ceux qui ne respectent pas la fermeture des plages. "Il est évident que si l’on doit verbaliser, on verbalisera. Maintenant, si on peut rester sur un volet préventif, on le fait", confirme Laurent Turquetti, chef d’escadron de la gendarmerie du Moule. Pour les bars et restaurants, la fermeture est totale. Les déplacements au sein des Antilles en avion doivent être justifiés pour des raisons sanitaires ou familiales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sur une plage fermée en Guadeloupe
Sur une plage fermée en Guadeloupe (FRANCEINFO)