"Ayatollahs de l'écologie", évoqués par Eric Dupond-Moretti : "C'est une expression que je condamne", déclare Pascal Canfin

L'expression est employée par ceux "qui ont toujours nié la réalité scientifique de la crise de la biodiversité", explique l'eurodéputé (Renew Europe) Pascal Canfin, mardi sur France Inter.

L\'eurodéputé Pascal Canfin, le 6 décembre 2018 à Paris.
L'eurodéputé Pascal Canfin, le 6 décembre 2018 à Paris. (VINCENT ISORE / MAXPPP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"C'est une expression que je condamne", a expliqué mardi 18 août sur France Inter Pascal Canfin, député européen Renew Europe, président de la Commission environnement, santé publique et sécurité alimentaire au Parlement européen. Une réaction aux écrits du ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti, qui revendique être un chasseur "passionné" et s'en prend aux "ayatollahs de l'écologie" dans la préface d'un livre du président de la Fédération nationale des chasseurs à paraître mardi.

"C'est une expression employée depuis des années et des années par ceux qui n'ont rien vu venir, qui étaient généralement climatosceptiques, qui ont toujours nié la réalité scientifique de la crise de la biodiversité", a-t-il détaillé. Cette expression, tempère toutefois Pascal Canfin, "a été exprimée par le ministre de la Justice lorsqu'il n'était pas ministre et il n'est pas ministre chargé de ces questions. Donc il faut relativiser. C'est un point de vue personnel, un point de vue dans lequel je ne me reconnais absolument pas".

Le député européen est également revenu sur les propos de Willy Schraen, le président de la Fédération nationale des chasseurs, qui appelle à "arrêter de s'en prendre aux ruraux".

C'est une imposture de prendre la chasse comme représentative de la ruralité dans son ensemble.Pascal Canfin, député européen Renew Europesur France Inter

Quand Willy Schraen dit qu'"il ne prend pas la défense de la chasse mais qu'il prend la défense de la ruralité", "ses propos sont de l'ordre de la polémique, de la caricature, et quelque part de l'imposture", pointe l'eurodéputé. "Il y a 13 millions de ruraux en France et un million de chasseurs", dit Pascal Canfin.

La Cour de justice de l'Union européenne doit se prononcer sur l'interdiction de la chasse à la glu, consistant à attraper des oiseaux avec de la colle. "J'attends évidemment le jugement mais je pense à titre personnel que cette pratique est non conforme au droit dans la mesure où elle n'est pas suffisamment sélective", estime Pascal Canfin. "Il y a 64 espèces d'oiseaux chassées en France, il y en a 20 seulement qui sont en bon état. Donc ça veut dire qu'il y en a 44 qui devraient arrêter d'être chassées. Elles continuent d'être chassées malgré le fait que la biodiversité est menacée."