Assurance-chômage : une réforme risquée et délicate pour le gouvernement

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
daret chomage
France 2
Article rédigé par
G. Daret - France 2
France Télévisions

L’enjeu de la réforme de l’assurance-chômage, dont les arbitrages sont dévoilés mardi 2 mars, est important pour l’exécutif. C’est un pari politique risqué en pleine crise du coronavirus.  

La réforme de l’assurance-chômage est un pari politique parce qu’en la menant à son terme, l’exécutif veut envoyer le message que l’épidémie de Covid-19 ne paralyse pas tout et qu’il continue à réformer le pays. C'est d’autant plus important politiquement et symboliquement que la réforme des retraites a du plomb dans l’aile.

Les syndicats unanimement contre

Mais c’est un pari politique risqué, parce que dans la situation actuelle, donner le sentiment que l’exécutif cherche à faire des économies sur le dos des chômeurs, ce que dénoncent les syndicats, est délicat. C’est pourquoi des gages ont été donnés sur les jeunes notamment. La ministre du Travail, Elisabeth Borne, va devoir se montrer très convaincante mardi 2 mars avec les syndicats, qui sont opposés au principe même de cette réforme. Ils l’ont rappelé dans un communiqué commun récemment, un fait extrêmement rare.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.