Alain Griset : le ministre des PME démissionne après avoir été condamné par la justice

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
T.Curtet, J.Assouly, J.Wittenberg, L.Krikorian, C.Kenck, P.Deslandes, L.Crouzillac, J.-F.Lons, M.Le Rue - France 2
France Télévisions

Le secrétaire d’État en charge des PME au gouvernement démissionne ce mercredi 8 décembre après avoir écopé de six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité. Il a été condamné pour avoir réalisé une déclaration incomplète ou mensongère de son patrimoine.   

Dix-sept mois après son entrée au gouvernement, le secrétaire d’État en charge des PME démissionne ce mercredi 8 décembre. Le jour de sa nomination en juillet 2020, selon la loi, Alain Griset doit déclarer son patrimoine. Cependant, la Haute autorité pour la transparence de la vie publique s’aperçoit que certains biens manquent à l’appel, notamment un compte d’épargne en actions, d’un montant de 171 000 euros. La sentence est donc tombée : Alain Griset est condamné à six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité avec sursis également.

Des députés critiquent les démissions à la chaîne

"Le tribunal a estimé qu’il n’y avait pas lieu de le déclarer inéligible de façon ferme", tient à nuancer son avocat." "À titre personnel, je suis très triste qu’Alain Griset quitte le gouvernement", a déclaré Emmanuel Macron, qui salue cependant la décision de l’ex-ministre. Parmi les députés, on souligne que les démissions s’enchaînent au gouvernement. Jean-Baptiste Lemoyne, déjà ministre du tourisme, reprendra les dossiers d’Alain Griset.   

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.