20h30 le dimanche, France 2

VIDEO. François Hollande a été surpris par le soutien que lui a apporté Jacques Chirac pour la présidentielle de 2012

L’ancien président de la République revient sur ce moment de juin 2011 au cours duquel Jacques Chirac dit publiquement en Corrèze qu’il votera pour lui à l’élection présidentielle qui l’opposera en 2012 à Nicolas Sarkozy… Extrait du magazine "20h30 le dimanche" du 29 septembre 2019.

"J’aime bien Juppé… Mais comme il n’ira pas… Par conséquent je voterai pour vous", a dit Jacques Chirac à François Hollande en juin 2011 lors d’une visite du musée du président Jacques Chirac à Sarran, en Corrèze. Une déclaration faite en marchant, filmée par les journalistes suivant l’événement à un an de l’élection présidentielle de 2012 qui allait l’opposer à Nicolas Sarkozy.

Le président du conseil général de la Corrèze lui a alors dit : "Vous allez vous faire entendre…" L’ex-chef de l’Etat, disparu jeudi 26 septembre 2019, a aussitôt déclaré clairement, à haute voix : "Je peux dire que je voterai Hollande." Avez-vous été surpris, lui demande Laurent Delahousse  sur le plateau du magazine "20h30 le dimanche" (replay) ? "Oui", répond sans hésiter l’ancien président de la République (2012-2017).

"Ce qu’il a dit, c’est qu’il l’a pensé"

"Oui, parce que, peut-être dans le rapport privé, il aurait pu me faire cette confidence", précise François Hollande. Est-il même un peu gêné par la situation ? "Oui, parce que je ne veux pas l’exposer, parce que là aussi, c’est le respect. Je ne veux pas l’utiliser parce que nous sommes ensemble en Corrèze, c’est son musée, nous faisons cette visite, nous sommes liés l’un à l’autre. Et je sens qu’il a besoin de mon soutien affectif."

"Je ne veux pas récupérer cet instant. C’est pour cela que je lui dit : 'Attention, vous allez être enregistré et je lui montre la caméra et surtout le micro'. Et là, il le répète. Après, j’ai voulu montrer qu’il y avait une part de forfanterie, de provocation." Ce choix a-t-il pu influencer l’élection ? "Cela a pu. Je pense qu’une partie de cet électorat de droite républicaine, de ceux qui avaient suivi Jacques Chirac… Pas simplement par antagonisme à l’égard de Nicolas Sarkozy. Je peux vous faire une confidence : jamais Jacques Chirac ne m’a parlé de Nicolas Sarkozy en privé. Non, il ne l’a pas fait. Ce qu’il a dit, c’est qu’il l’a pensé. Après, ce qu'il a fait, je n’en sais rien."

20H30 LE DIMANCHE / FRANCE 2
20H30 LE DIMANCHE / FRANCE 2 (CAPTURE ECRAN / 20H30 LE DIMANCHE / FRANCE 2)