Mort de Jacques Chirac : une cérémonie d'adieu historique

Jacques Chirac a été inhumé dans la plus stricte intimité auprès de sa fille Laurence, au cimetière du Montparnasse, à Paris, après les hommages de la nation qui ont commencé tôt, lundi 30 septembre.

FRANCE 3

Avant d'être enterrée au cimetière parisien du Montparnasse, où repose depuis 2007 sa fille Laurence, la dépouille de Jacques Chirac, recouverte du drapeau tricolore, a été portée par ses anciens gardes du corps dans la nef de l'église Saint-Sulpice. Plus de 80 chefs d'État et de gouvernement étrangers sont dans l'assistance. Au premier rang, la famille de l'ancien président décédé jeudi est au grand complet. Seule Berndette Chirac, trop faible, manque à l'appel. À la sortie de la messe, la foule a applaudi une dernière fois le chef de l'État.

"Il protégeait toujours les intérêts de la France "

Pour Bill Clinton, ex-président américain, Jacques Chirac "était un excellent représentant de la France, car il était toujours positif (...) Il protégeait toujours les intérêts de la France et il avait pour but de rassembler". Plus tôt dans la matinée, le président avait reçu les honneurs militaires dans la cour des Invalides. Même le "bourdon" de la cathédrale Notre-Dame a sonné pour la première fois depuis l'incendie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le cercueil de Jacques Chirac à l\'église Saint-Sulpice à Paris, le 30 septembre 2019.
Le cercueil de Jacques Chirac à l'église Saint-Sulpice à Paris, le 30 septembre 2019. (ALEXEI DRUZHININ / SPUTNIK / AFP)