Mort de Jacques Chirac : un clan dévoué à la carrière politique du chef

Le succès de Jacques Chirac est à mettre en partie sur le compte d'une famille soudée comme un clan, et tournée vers le succès politique de son chef.

France 3

Ceux qui connaissaient bien Jacques Chirac parlent d'une personnalité complexe, avec des jardins secrets comme son amour des arts premiers. Il était aussi un chef de clan, très pudique concernant sa famille. Il reste ainsi indissociable de Bernadette, sa femme, à qui il doit une partie de sa carrière politique, et qui est restée présente dans les victoires comme dans les défaites. Ils se marient en 1956, un mariage d'amour, mais aussi d'ambition, de l'aveu même du couple.

Laurence, le drame de sa vie

Puis c'est toute une famille qui sera dévouée vers son ambition politique avec Laurence l'ainée, et Claude la cadette. La première sera atteinte d'une anorexie sévère, et décèdera en 2016, ce sera le drame de sa vie. Claude devient très vite la femme de l'ombre, celle qui règle sa vie politique, capable de le faire taire d'un seul geste. Enfin, dernier arrivé dans le clan, l'unique petit fils, Martin. Il porte le nom Chirac, pour perpétuer l'héritage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jacques Chirac, lors du sommet de la Terre à Johannesburg (Afrique du Sud), le 2 septembre 2002. 
Jacques Chirac, lors du sommet de la Terre à Johannesburg (Afrique du Sud), le 2 septembre 2002.  (PATRICK KOVARIK / AFP)