Mort de Jacques Chirac : les Corréziens pleurent l'un des leurs

À l'annonce de la mort de Jacques Chirac jeudi 26 septembre, de très nombreux Corréziens ont été attristés par la perte de l'un de leurs représentants les plus fervents.

FRANCE 2

La Corrèze occupait une grande place dans la vie de Jacques Chirac. Ses grands-parents en étaient originaires, il y a été élu, et Sarran était son fief. L'annonce de sa mort y a évidemment provoqué beaucoup d'émotion. Jeudi 26 septembre, le musée du président lui a rendu hommage. "C'est un homme que je trouvais assez jovial. On est quand même émus", explique une habitante de Sarran à la suite du décès du l'ex-président.

Un ancrage dans le terroir

Pour les gens du village, Jacques Chirac était surtout l'un des leurs. "En Corrèze c'est quelqu'un d'important, bien sûr. Tout le monde l'aimait, parce que c'était sa terre. C'était sa Corrèze, c'était son lieu", assure une Corrézienne. Autre qualité relevée, la proximité de l'ancien président avec les paysans. "Quand Jacques Chirac venait à la journée de l'élevage à Ussel (Corrèze), il y avait une foule énorme autour de lui", explique un éleveur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président Jacques Chirac lors de son arrivée au fort de Brégançon, le 11 avril 2001.
Le président Jacques Chirac lors de son arrivée au fort de Brégançon, le 11 avril 2001. (ERIC ESTRADE / AFP)