Mort de Jacques Chirac : le recueillement en Corrèze

La journaliste Mathilde Brazeau est devant le musée Jacques Chirac en Corrèze. Le département a été la première terre d'élection de l'ancien président de la République.

FRANCE 2

Un hommage particulier est-il prévu en Corrèze ? "Déjà le musée, qui normalement ferme à 18 heures va exceptionnellement [jeudi 26 septembre] soir, resté ouvert jusqu'à 21 heures", commence à expliquer la journaliste Mathilde Brazeau en duplex depuis le musée Jacques Chirac en Corrèze. "Mais à part la cohorte de journalistes, quelques élus et les forces de l'ordre, il n'y a plus âmes qui vivent", précise-t-elle.

Un village de 250 âmes

"Nous sommes dans un tout petit village de 250 habitants, à 600 mètres d'altitude, perdu dans la campagne corrézienne. Et les rues étaient complètement vides cet après-midi. Seuls les drapeaux en berne à la mairie ou encore les affiches de Jacques Chirac, les portraits à l'entrée du musée témoignent du décès de l'ancien président", complète la journaliste. À l'intérieur, des livres d'or et trois registres de condoléances sont à disposition.

Le JT
Les autres sujets du JT
Bernadette Chirac, candidate aux cantonales, vote avec son mari lors du premier tour de cette élection, le 18 mars 1979, à Sarran (Corrèze). 
Bernadette Chirac, candidate aux cantonales, vote avec son mari lors du premier tour de cette élection, le 18 mars 1979, à Sarran (Corrèze).  (AFP)