Cet article date de plus de deux ans.

Mort de Jacques Chirac : la Corrèze au cœur

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Mort de Jacques Chirac : la Corrèze au cœur
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Son destin politique, Jacques Chirac l'a construit en Corrèze dès 1967. Il laissera une trace indélébile sur ces terres.

Nombreux sont ceux qui ont croisé sa route en Corrèze. Jacques Chirac venait souvent en hélicoptère dans la commune de Meymac. À l'atterrissage, le capitaine des pompiers, Roger Mazaleyrat, était toujours présent. "La première poignée de main c'était toujours moi. On n’aurait pas dit un homme politique, on aurait dit un copain", raconte-t-il. La Corrèze de Chirac c'est aussi le monde agricole.

"Il était chez lui"

Sur le plateau de Millevaches, une ferme tenait particulièrement au coeur de l'ancien président. Dans les années 1980, Jean-Pierre Dupont a supervisé la reprise de cette exploitation laitière. Même lorsqu'il occupait les plus hautes fonctions politiques à Paris, Jacques Chirac adorait être à la campagne. "Quand il venait ici, il n'est pas un homme politique national, international (...) il était chez lui", confie Jean-Pierre Dupont. La Corrèze rendra hommage à l'ancien président le week-end du 5 et 6 octobre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mort de Jacques Chirac

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.