Mort de Jacques Chirac : De Gaulle, Mitterrand, Pompidou... quelles obsèques pour les anciens présidents ?

Charles de Gaulle, Georges Pompidou, François Mitterrand... Ces trois présidents de la République avaient refusé des obsèques nationales.

FRANCE 2

"La France est veuve". Le 10 novembre 1970, c'est son successeur, Georges Pompidou, qui annonce la mort du général de Gaulle à la télévision. Il décède la veille, à sa table de travail, d'une rupture d'anévrisme. Pour ses funérailles, il a prévu un enterrement dans l'intimité à Colombey-les-Deux-Églises, en Haute-Marne. Sur un engin militaire, son cercueil traverse le parc boisé où le général se promenait chaque jour.

Les larmes d'Helmut Kohl

Quatre ans plus tard, le 3 avril 1974, le président Georges Pompidou meurt dans l'exercice de son mandat. Lui aussi a souhaité une cérémonie dans l'intimité. Son corps repose à Orvilliers, dans les Yvelines, sous une simple dalle de pierre. Le 8 janvier 1996, François Mitterrand disparaît. Pendant la messe en sa mémoire organisée à Notre-Dame de Paris, le chancelier allemand Helmut Kohl ne peut retenir ses larmes. Soixante chefs d'État et de gouvernement sont là. Aucun de ces trois présidents de la République n'avait souhaité d'obsèques nationales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Danielle Mitterrand, Jean-Christophe Mitterrand, Mazarine Pingeot, Gilbert Mitterrand et son fils (de G à D) se recueillent devant le cercueil du président François Mitterrand à Jarnac (Charentes), lors de ses obsèques, le 11 janvier 1996.
Danielle Mitterrand, Jean-Christophe Mitterrand, Mazarine Pingeot, Gilbert Mitterrand et son fils (de G à D) se recueillent devant le cercueil du président François Mitterrand à Jarnac (Charentes), lors de ses obsèques, le 11 janvier 1996. (AFP)