DIRECT. Mort de Jacques Chirac : des milliers de Français continuent de faire la queue aux Invalides, qui resteront ouverts toute la nuit

Certains Français patientaient dès le petit matin pour être parmi les premiers à accéder à la cour.

Des gens font la queue pour se recueillir sur le cercueil de Jacques Chirac, aux Invalides, le 29 septembre 2019. 
Des gens font la queue pour se recueillir sur le cercueil de Jacques Chirac, aux Invalides, le 29 septembre 2019.  (PHILIPPE LOPEZ / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Un hommage populaire avant l'hommage national. Le cercueil de Jacques Chirac est exposé, dimanche 29 septembre aux Invalides, afin de permettre à ceux qui le souhaitent de s'incliner devant la dépouille de l'ancien président. Certains Français sont arrivés dès le petit matin pour être parmi les premiers à accéder à la cour. Le cortège funéraire est arrivé aux Invalides vers 13 heures et la cérémonie a officiellement débuté vers 14 heures. Des milliers de personnes se sont déplacés, selon notre journaliste sur place. Face à l'engouement populaire, les Invalides resteront ouverts jusqu'à 6 heures du matin. Suivez cet après-midi de recueillement dans notre direct.

Le cercueil porté par les gardes du corps de Chirac. Le gendre de l'ancien président a fait savoir que "la famille a tenu à ce que tous les officiers de sécurité qui l'ont accompagné à l'Elysée et après portent le cercueil". Le cercueil a été placé à l'abri, au fond de la cour d'honneur des Invalides, sous la statue de Napoléon.

 Un livret remis au public. Un livret d'une vingtaine de pages préparé par la famille de Jacques Chirac va être distribué aux Français venus lui rendre hommage. "Essayons de le retrouver à travers ses mots", est-il écrit en préambule. Par ailleurs, les registres de condoléances, qui étaient jusque-là disponibles à l'Élysée, seront à la disposition du public aux Invalides. 

En attendant l'hommage national. Lundi matin, une cérémonie réservée à la famille sera organisée à 9h30, avant des honneurs funèbres militaires dans la cour d'honneur des Invalides, en présence du président Emmanuel Macron. Vers 11 heures, le convoi funéraire rejoindra l'église Saint-Sulpice pour la cérémonie principale.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CHIRAC

23h01 : Un dernier point sur l'actu avant de filer au dodo.

Plusieurs milliers de Français ont rendu hommage à Jacques Chirac aux Invalides. Devant l'affluence, les portes du monument resteront ouvertes jusqu'à tard dans la nuit.

Devant l'hostilité du clan Chirac, peu favorable à sa venue, Marine Le Pen annonce ce soir qu'elle ne se rendra pas à l'hommage solennel demain midi en l'église Saint-Sulpice.

Alors que les écoles de l'agglomération rouennaise vont rouvrir demain, les autorités peinent à rassurer les population sur la pollution générée par l'incendie de l'usine Lubrizol. On vous explique pourquoi ici.

• La reine du sprint est solidement assise sur son trône. La Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce a décroché son quatrième titre en mondial en soufflant la concurrence avec un temps de 10"76. Sa course est à revoir ici.

Rendez-vous demain, six heures, pour la suite de ce live.

22h37 : Retour en vidéo sur une séquence forte de "20h30 le dimanche", quand François Hollande est revenu sur la déclaration de Jacques Chirac qui annonce devant une forêt de caméras qu'il votera pour le candidat socialiste. "Oui, j'ai été surpris", raconte François Hollande, qui décrypte plus en longueur ce moment fort de la campagne.

(FRANCE 2)

22h06 : Sympa Claude Chirac qui vient nous voir dans la rue à Paris. Beaucoup de respect et de sincérité dans les échanges.

22h06 : Dans les commentaires, @Ludivine nous raconte sa rencontre avec Claude Chirac alors qu'elle est encore dans la file d'attente. La fille de l'ancien président a quitté les Invalides vers 21 heures pour remonter la file d'attente dans un long bain de foule que n'aurait pas renié son père.

22h04 : Charles de Gaulle, George Pompidou et François Mitterrand sont les trois anciens présidents de la Ve République décédés. Comment leurs obsèques se sont-elles déroulées ? Leurs dernières volontés ont-elles été respectées ? France 2 a fouillé les archives.




(FRANCE 2)

21h42 : Cher @Raymond, le principe du live veut qu'on parle beaucoup de ce qui se passe en ce moment. Or, l'hommage populaire à Jacques Chirac se poursuit dans la nuit, certes, mais il n'y a pas grand chose de neuf à ajouter. Je vous invite à cliquer sur le hashtag dans la barre du haut du live pour mesurer le travail effectué aujourd'hui, je pense que vous trouverez votre bonheur.

Mes opinions politiques n'ont rien à voir là-dedans, j'étais trop jeune pour voter aux élections où Jacques Chirac se présentait :-P

21h05 : Alors que je venais d’obtenir mon bac, j’ai eu l’honneur d’être invité par Bernadette et Jacques Chirac à assister au défilé militaire du 14 juillet 1999, ainsi qu’à la garden-party qui avait suivi. Beaucoup de lycéens avaient été invités à cette occasion. J’y ai vu de nombreuses personnalités politiques comme non politiques. Le président n’avait pas pu résister à l’envie de prendre un bain de foule, les jeunes étaient tous fous. La sécurité était débordée, ses gardes du corps m’ont allègrement piétiné mon ongle incarné ! 😂 C’est un souvenir impérissable. Merci !

21h05 : Un témoignage amusant de @Paulo qui raconte une anecdote personnelle avec Jacques Chirac dans les commentaires.

20h52 : @anonyme Vous me l'apprenez. Effectivement, on peut noter les accusations de Sir Richard Dearlove qui accuse l'ancien président français d'avoir touché de l'argent du dictateur irakien entre 1999 et 2005. Mais c'est dur de savoir quel crédit exactement leur donner.

20h50 : Le journal The Times a publié aujourd'hui un article sur Chirac l'accusant d'avoir reçu de l'argent de Saddam Hussein ... c'est très sérieux. Pourquoi aucun journal en France n'en parle ?

20h49 : "[Le soutien de Jacques Chirac en 2011] a pu influencer l'élection. Une partie de l'électorat de droite républicaine a pu le suivre."

François Hollande revient sur France 2 sur ce jour de 2011 où l'ancien président a soutenu le candidat socialiste, corrézien comme lui. "J'ai été surpris, car dans le rapport privé, il aurait pu me faire cette confidence. Je suis gêné, je ne veux pas l'exposer, l'utiliser. (...) Je ne veux pas récupérer cet instant, c'est pour ça que je lui dit 'vous allez être enregistré', mais il l'a répété."

20h37 : "Sans la Corrèze, il n'aurait pas pu faire ce parcours", estime François Hollande, parachuté en 1981 sur les terres du futur président dans la foulée du succès de François Mitterrand à la présidentielle. "Jacques Chirac savait parfaitement en jouer."

20h37 : "Jacques Chirac, tout sa vie, a voulu être aimé, et ce n'est pas facile. Aujourd'hui, pas simplement parce qu'il est mort, il y a un amour, un attachement, montré par ces femmes et ces hommes qui n'ont pas forcément voté pour lui, et qui veulent lui adresser un dernier hommage."

François Hollande est l'invité de "20h30 le dimanche".

20h21 : Hommage qui n'est pas terminé, vu la file d'attente encore considérable prise en photo par notre journaliste Martin Baumer.

20h20 : Voilà le résumé en images de cette journée d'hommage populaire à Jacques Chirac.

(FRANCE 2)

20h01 : 20 heures. L'heure du point sur l'actualité de ce dimanche soir.

Plusieurs milliers de Français ont rendu hommage à Jacques Chirac aux Invalides. Devant l'affluence, les portes du monument resteront ouvertes jusqu'à tard dans la nuit.

Devant l'hostilité du clan Chirac, peu favorable à sa venue, Marine Le Pen annonce ce soir qu'elle ne se rendra pas à l'hommage solennel demain midi en l'église Saint-Sulpice.

Alors que les écoles de l'agglomération rouennaise vont rouvrir demain, les autorités peinent à rassurer les population sur la pollution générée par l'incendie de l'usine Lubrizol. On vous explique pourquoi ici.

Grosse déception pour le camp français avec la contre-performance de Julian Alaphilippe, seulement 28e des Mondiaux de cyclisme qui se disputaient sous une pluie battante dans le Yorkshire. C'est le Danois Mads Pedersen qui l'emporte à la surprise générale.

19h45 : @#JacquesChirac Je ne suis pas sûr que la comparaison soit pertinente, mais à l'époque, le journal de France 2 de 20 heures s'était allongé d'une demi-heure et n'était consacré qu'à cette information. Toutes les commémorations avaient été diffusées en direct. Alors certes les chaînes d'info n'existaient pas (et rien ne vous oblige à les regarder) mais les médias traditionnels avaient bouleversé leur programmes, comme en atteste cet article de Libération de l'époque.

19h45 : Otez moi d'un doute. Lors du décès de François Mitterrand, même s'il n'y avait presque pas internet ni les médias en continu, y avait il eu une couverture médiatique 24/24 pendant x jours? Merci.

19h22 : @anonyme Il aurait bien voulu s'y rendre, mais pour des raisons de santé, il sera représenté par l'héritier du trône. Le roi du Maroc souffre d'une pneumopathie bilatérale aiguë d’origine virale, selon le Huff Post Maghreb.

19h21 : Bonsoir pouvez vous me dire si Mohamed 6 sera présent demain au obsèques du Président Chirac ?

19h20 : @anonyme Sauf visite surprise qui serait assez improbable à vrai dire, Donald Trump sera dans son bureau demain à midi. Aucun ancien dirigeant américain ne fera le déplacement. Outre Trump, Obama et Bush fils ne se sont pas exprimés sur le décès de Jacques Chirac, quand, dans le sens inverse, Emmanuel Macron avait présenté ses condoléances lors du décès de George Bush père.

19h19 : Bonsoir, avez-vous des infos concernant la présence de Donald Trump demain à l’hommage national ?

19h05 : Il me semble qu'il y avait un sketch des guignols qui disait ' les plus jeunes ne savent pas les conneries que j'ai pu faire, les plus vieux ont oublié ... " Franchement, Chicago, il était sympa, il a fait quelques discours bien envoyés, mais le retenu c'est quand même plutôt pschittt

19h05 : J'ai honte, je n'ai pas suivi le live du week-end ... Mais bon, rassurez-moi, certaines briseurs d'union nationale ont quand même rappelé aux plus jeunes le glorieux passé de super menteur qui aurait très probablement fini en prison si pas protégé très (trop) longtemps par son immunité de président. Et non, tout le monde ne pleure pas son départ...

19h04 : Des voix plus critiques sur le bilan de l'ancien président se font jour dans le live (je vous rappelle que parmi notre couverture de Jacques Chirac, il y a aussi des articles qui soulignent son bilan mitigé et les affaires qui lui ont collé aux basques).

18h57 : Marine Le Pen ne se rendra pas à l'hommage solennel à Jacques Chirac demain midi. Elle déclare à franceinfo : "La famille Chirac ne souhaitant pas respecter les usages républicains et ayant exprimé son désaccord avec notre présence, nous ne nous y rendrons pas.

18h37 : Je n'imaginais pas qu'il y aurait tant de monde, c'est beau et ça fait plaisir à voir. Ne pouvant me rendre à Paris, j'ai envoyé mes condoléances à son épouse et sa famille. J'ai beaucoup de peine pour son épouse Bernadette.Merci à vous aussi de nous permettre de participer à travers vos commentaires et la tv.

18h37 : En sortant des invalides (après 6h de queue). Merci Jacques... Et à tchao bonsoir Monsieur le président

18h36 : Vous continuez à rendre hommage à Jacques Chirac dans les commentaires du live.

18h18 : C'est l'archevêque de Paris, Mgr Aupetit, qui présidera la messe des obsèques de Jacques Chirac, demain à Saint-Sulpice. Précision importante dans Le Parisien, qui s'est renseigné auprès du diocèse de Paris : "il s'agit bien d'une messe avec une célébration de l'Eucharistie."

18h15 : En ce jour de commémoration, je ne peux m'empêcher de penser à Malik Oussekine. massacré par les voltigeurs de Pasqua et Pandraud ministres de la police. Au fait 1986, c'était qui le premier ministre.. un certain Jacques Chirac. Devant qui aujourd'hui tout le monde se prosterne. Je sais, impubliabe ...

18h15 : Une voix discordante dans les commentaires en hommage à Jacques Chirac, , qui pensait que son message était "impubliable" mais en fait pas du tout.

18h14 : Si on interdit l’entrée à tous ceux qui ont dit du mal de Chirac, il va y avoir des places libres dans l’église

18h13 : Malheureusement, ceux qui fustigent Marine le Pen ne la combattront pas en la dénigrant sur ses positions mais plutôt sur ses idées. Les lois sont telles qu’elles sont et lui autorisent sa présence. Les mots de Mme Alliot Marie sont très justes : c’est sûrement une forme de « mea culpa » de la famille Le Pen

18h09 : Nous sommes en démocratie, que ça plaise ou pas, en tant que députée, sa présence est légitime

18h08 : Marine le Pen a le droit d'être là, n'en déplaise à certains.

18h08 : D'autres de nos lecteurs ne voient pas d'inconvénient à ce que Marine Le Pen soit présente demain.

18h03 : Marine Le Pen n’a rien à faire aux obsèques de Jacques Chirac : qu’elle indécence, décidément tout lui est bon pour que l’on parle d’elle.

18h03 : La présence demain de Marine Le Pen m'est insupportable, elle n'a rien à y faire !

18h02 : Vous êtes très nombreux à prendre position sur la présence de Marine Le Pen à la cérémonie d'hommage à Jacques Chirac demain à l'église Saint-Sulpice.

19h25 : Faisons un point sur l'actualité de ce dimanche soir.

Plusieurs milliers de Français ont rendu hommage à Jacques Chirac aux Invalides. Devant l'affluence, les portes du monument resteront ouvertes jusqu'à tard dans la nuit.

112 communes sont concernées par l'interdiction de vente des produits agricoles, après l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen. Face aux doutes, le Premier ministre, Edouard Philippe, a promis "une transparence totale".

• Après le suicide d'une directrice d'école à Pantin, samedi dernier, les syndicats d'enseignants appellent à la grève jeudi en Seine-Saint-Denis.

Grosse déception pour le camp français avec la contre-performance de Julian Alaphilippe, seulement 28e des Mondiaux de cyclisme qui se disputaient sous une pluie battante dans le Yorkshire. C'est le Danois Mads Pedersen qui l'emporte à la surprise générale.

17h44 : Si Marine le Pen avait un tout petit peu de dignité et de compassion pour la Famille CHIRAC elle resterait chez elle. En espérant qu'elle saura se taire

19h24 : J’habite trop loin (plus de 1 000 km) pour venir aux Invalides, et je m’associe aux centaines de personnes venues rendre hommage au président Chirac. C’est très beau de voir cette reconnaissance républicaine, cette affection, cette unité. Des français républicains, unis, calmes, recueillis, reconnaissant à leur pays et à un de leurs dirigeants. Merci à eux de nous montrer que la France ne se limite pas aux gilets jaunes.

19h23 : "Je ne vois pas très bien l'intérêt de Marine Le Pen [de se rendre à la cérémonie solennelle à Saint-Sulpice] si ce n'est, enfin, de marquer du respect au président. Ce qui me frappe, c'était la volonté de la famille Le Pen de démolir ce que représentait Jacques Chirac. C'est une forme de mea culpa."

Invitée de franceinfo, Michèle Alliot-Marie, ancienne ministre du second mandat de Jacques Chirac, souligne que "tout ce que [Jacques Chirac] a fait et dit concernant l'extrême droite n'est nié par personne".

17h37 : Selon notre journaliste sur place, les organisateurs seront bientôt en rupture de stock de livrets (que vous pouvez lire ici).