"C’était un tueur politique", l'ancien ministre et homme d'affaire Bernard Tapie ému après la mort de Jacques Chirac

L'ancien ministre de la Ville sous François Mitterrand et homme d'affaires Bernard Tapie a réagi avec émotion au décès de Jacques Chirac, jeudi 26 septembre 2019, à l'âge de 86 ans. Il se souvient d'un homme particulièrement sincère.

L\'homme d\'affaire Bernard Tapie lors de son procès devant le tribunal correctionnel de Paris en avril 2019 (illustration).
L'homme d'affaire Bernard Tapie lors de son procès devant le tribunal correctionnel de Paris en avril 2019 (illustration). (BERTRAND GUAY / AFP)

"Il avait une vraie vertu, c’est d’être ultra sincère. C’était un tueur politique, il était capable de vous dégainer et de vous en envoyer une dans la tête", a réagi Bernard Tapie, ancien ministre de la Ville du président François Mitterrand et ancien président de l’Olympique de Marseille sur franceinfo, jeudi 26 septembre après la mort de Jacques Chirac à l'âge de 86 ans ce jeudi.

"Quand il caressait les cheveux d’un gamin, c’est parce qu’il avait vraiment envie de le faire, ce n’était pas pour le montrer aux caméras de télévision pour dire 'voyez je suis un mec sensible'", se souvient Bernard Tapie.

"C'était vraiment un mec sincère"

L’homme d’affaires retient surtout le discours d’hommage à François Mitterrand après sa mort, de la visite de Jacques Chirac en Israël et d’une scène au Stade de France, "quand on s’est mis à siffler la Marseillaise, il s’est levé et il a dit 'je me barre', ce n’était pas du cinéma, c’était vrai".

Sur la popularité toujours très haute de Jacques Chirac, Bernard Tapie évoque d’abord "la sensibilité politique" de l'ancien président, "c’était vraiment un mec sincère, c’est pour ça qu’il était aimé des deux côtés." Après le discours final sur François Mitterrand "qui a été énorme" selon lui, "il est devenu le président de tout le monde", a estimé Bernard Tapie.