Jacques-Alain Bénisti, député UMP du Val-de-Marne, a assimilé jeudi le mariage homosexuel et la légalisation du viol

Il était invité à débattre avec la députée PS Annick LePetit sur La Chaîne Parlementaire dans le cadre d'une émission où l'animateur, Patrick Chêne, s'abstient de modérer l'échange.Ils devaient discuter de la dépénalisation du cannabis... ils ont finalement parlé du mariage homosexuel et de la légalisation du viol.

Le député UMP du Val-de-Marne, Jacques-Alain Bénisti
Le député UMP du Val-de-Marne, Jacques-Alain Bénisti (DR)
avatar
Louis SanFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il était invité à débattre avec la députée PS Annick LePetit sur La Chaîne Parlementaire dans le cadre d'une émission où l'animateur, Patrick Chêne, s'abstient de modérer l'échange.

Ils devaient discuter de la dépénalisation du cannabis... ils ont finalement parlé du mariage homosexuel et de la légalisation du viol.

Dénonçant la société "d'impunité, liberticide et du laisser-aller" voulue et défendue par le Parti socialiste, Jacques-Alain Bénisti a fini par lier le mariage gay à la légalisation du viol dans cet amalgame :

"Après le mariage homosexuel, bientôt l"adoption, après l"autorisation du piratage et des vols de DVD, après la demande d"arrêt des contrôles de vitesse, après la dépénalisation de la prostitution, après la non-incarcération des délinquants mineurs, je dirais à la limite, à quand la dépénalisation du viol ? Ou la légalisation du viol ?"

Jacques-Alain Bénisti sur LCP
lie mariage homosexuel et légalisation du viol
(à 3'10)


"C'est lamentable", a déploré vendredi la division parisienne de l'association de défense des droits des homosexuels Act Up qui a reconnu ne pas avoir été informé de cette phrase. "En ce moment, les propos homophobes se banalisent, ça n'arrête pas", remarque Act Up Paris, mentionnant les dernières sorties homophobes d'élus UMP tels que Brigitte Barèges et Christian Vanneste.

L'UMP multiplie les propos homophobes
Le député UMP du Nord, Christian Vanneste, avait déclaré le 14 juin que le mariage homosexuel était une "aberration anthropologique" car la "société doit assurer sa pérennité", le reste "étant une question de mode". "Ce n'est pas la première fois qu'une mode sera à la mode parce que la presse l'aura décidé", avait-il ajouté.

Christian Vanneste dans les couloirs de l'Assemblée nationale qualifie l'homosexualité de "comportement curieux" "à la mode"

Le 25 mai, Brigitte Barèges avait lié homosexualité, zoophilie et polygamie. Lors de la commission des Lois de l"Assemblée nationale qui examinait à huit clos une proposition de loi socialiste pour "ouvrir le mariage aux couples de même sexe", elle s"était exclamée : "et pourquoi pas des unions avec des animaux ? Ou la polygamie ?".