Cet article date de plus de neuf ans.

J - 3 avant le second tour : Aubry vise l'aile gauche, Hollande sur sa lancée

Trois jours avant le second tour de la primaire dimanche, Martine Aubry durcit ses critiques envers le favori des sondages pour conquérir l'aile gauche du PS.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Martine AUbry et François Hollande (12 octobre 201) (AFP)

Trois jours avant le second tour de la primaire dimanche, Martine Aubry durcit ses critiques envers le favori des sondages pour conquérir l'aile gauche du PS.

Elle a ainsi reproché jeudi matin à son adversaire non seulement d'"être flou", mais d'avoir employé des "termes de la droite pour la CMU, pour les 35 heures". "Et ça me gêne toujours quand un homme de gauche utilise les mots de la droite", a-t-elle asséné.

Hollande mathématiquement gagnant...sur le papier
Il reste deux jours aux finalistes de la primaire socialiste pour convaincre les futurs électeurs. Martine Aubry tente de persuader l'aile gauche de faire la différence en sa faveur, tandis que François Hollande fait la course en tête en terme d'arithmétique.

Le député de Corrèze a recueilli 39,2% des voix au premier tour contre 30,4% à la maire de Lille. Trois des six autres candidats à la primaire ont déjà appelé à le soutenir : son ancienne compagne et mère de ses quatre enfants, Ségolène Royal (6,9 % des voix), Manuel Valls (5,6% des voix), et Jean-Michel Baylet (0,6% des suffrages.

En l'absence d'Arnaud Montebourg, qui ne s'est pas prononcé pour l'instant, François Hollande totalise donc sur le papier (si les reports sont parfaits, vaste débat ...) 52,3% des voix potentielles.

Derniers meetings jeudi soir à Lille et Paris
Les deux derniers grands meetings sont programmés jeudi soir : Martine Aubry dans son fief de Lille, à partir de 19h, et François Hollande à Paris au Bataclan, boulevard Voltaire, également à 19h. Ils sont tous deux invités de France Inter vendredi pour la tranche matinale 7/9.

Il faudra attendre dimanche pour savoir qui, des deux énarques Hollande et Aubry, s'est le mieux sorti des ultimes grands oraux. Le finaliste sera-t-il issu de la promotion Voltaire (1980) ou de la promotion Léon Blum (1975) ? Suspense ...

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.