Un accord trouvé entre patronat et intermittents

Les intermittents du spectacle occupent depuis dimanche 24 avril plusieurs théâtres parisiens et de province.

FRANCE 2

Les intermittents vont-ils mettre fin ce jeudi 28 avril à l'occupation des théâtres ? Un accord avec les employeurs a été trouvé hier soir. Parmi les principaux points : l'ouverture au droit à l'indemnisation pour les artistes et les techniciens à partir de 507 heures travaillées sur 12 mois. Le texte prévoit aussi le retour à un système plus avantageux que l'actuel dispositif pour le calcul des droits des intermittents.

Des avancées importantes

Les employeurs ont également dû accepter une augmentation de la cotisation patronale de 1%. Un accord de branche avec des avancées importantes pour la CGT spectacle, mais il ne permettra pas d'atteindre les 185 millions d'euros d'économie réclamés par le Medef. L'Unedic, qui gère l'assurance chômage, peut décider de bloquer cet accord si le texte n'est pas signé par tous les partenaires. De nouvelles actions pourraient avoir lieu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le théâtre de l\'Odéon a été investi par des militants de la Coordination des intermittents et précaires, des étudiants et des membres du mouvement Nuit debout, dimanche 24 avril 2016. 
Le théâtre de l'Odéon a été investi par des militants de la Coordination des intermittents et précaires, des étudiants et des membres du mouvement Nuit debout, dimanche 24 avril 2016.  (PHILIPPE LOPEZ / AFP)