Info franceinfo Dose de proportionnelle aux législatives : Yaël Braun-Pivet veut transmettre une proposition de loi transpartisane d'ici l'été au Conseil d'Etat

La présidente de l'Assemblée nationale consulte cette semaine les présidents de groupe dans l'optique de transmettre une proposition de loi transpartisane visant à introduire une dose de proportionnelle dès les prochaines législatives.
Article rédigé par Julie Marie-Leconte
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
La présidente de l'Assemblée nationale, Yaël Braun Pivet, le 2 avril 2024. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS via AFP)

C'est à un vieux serpent de mer que la présidente de l'Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet a décidé de s'attaquer. Selon les informations de franceinfo, la présidente de l'Assemblée souhaite transmettre elle-même une proposition de loi transpartisane d'ici l'été au Conseil d'État pour introduire une dose de proportionnelle aux élections législatives et obtenir une assemblée plus représentative du vote des Français.

Yaël Braun-Pivet consulte cette semaine les présidents de groupe et l'objectif est un vote juste avant ou après Noël. Si elle aboutit, cette réforme du mode de scrutin peut limiter un éventuel raz de marée des extrêmes lors des prochaines législatives en 2027.

Emmanuel Macron mis au courant

La présidente de l'Assemblée nationale propose que cette proportionnelle soit appliquée dans les 11 départements qui ont plus de 10 députés, soit un peu plus d'un quart des sièges. Yaël Braun-Pivet va consulter les groupes politiques pour voir s'il y a "une voie de passage". Elle reçoit mercredi 10 avril les présidents de groupe de la Nupes. Jeudi 11, elle recevra le président des députés Les Républicains, Olivier Marleix, et la patronne des députés du Rassemblement national, Marine Le Pen.

Le scrutin majoritaire a longtemps contribué à une sous-représentation de l'extrême droite. Un sondage secret commandé en décembre dernier par Les Républicains montre que le RN peut désormais espérer une majorité absolue. L'entourage de Yaël Braun-Pivet pense qu'une dose de proportionnelle peut donc, au contraire, avoir un "effet édredon", parce qu'il "écrase les vagues".

Emmanuel Macron a été mis au courant de l'initiative de la présidente de l'Assemblée nationale, assure un proche de Yaël Braun-Pivet. Selon cette source, le chef de l'État n'a pas essayé de la décourager.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.