Cet article date de plus de neuf ans.

"Ici Londres" ou comment Twitter a contourné la loi : "Poulidor serait Hongrois..."

Sur Twitter, contourner l'interdiction de diffuser des résultats et ou des estimations est devenu un art entre 18h et 20h ce dimanche. Les internautes ont rivalisé d'inventivité et d'astuce pour diffuser l'information.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Il fallait s'y attendre, les internautes ont tout fait pour diffuser sous le manteau les résultats du premier tour de l'élection présidentielle. Par mail, par messages privés ou carrément en public, mais dissimulés sous des métaphores, parfois positives, parfois désobligeantes, souvent drôles.

Sur le modèle des messages diffusés par la BBC à destination des résistants français, dans l'émission "Les Français parlent aux Français" , ils reprennent les formules poétiques des journalistes Jean Marin et Pierre Bourdan.

Le CSA avait prévenu qu'il surveillerait les réseaux sociaux, mais difficile de dire si ces messages codés tombe sous le coup de l'article L52-2 du code électoral. Dans cet article, le législateur interdit "de communiquer au public avant la fermeture du dernier bureau de vote sur le territoire métropolitain" sous peine d'une amende de 75.000 euros, tout cela au rythme de 85.000 tweets à l'heure et 23 à la seconde entre 18h et 20h.


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.