Hollande: "La candidature unique de la droite est en marche"

Après le retrait de Jean-Louis Borloo, François Hollande, candidat à la primaire PS, a souligné lundi que "la candidature unique de la droite est aujourd'hui plutôt en marche, ce qui doit faire réfléchir la gauche"

François Hollande à Clergoux, le 30 septembre 2011.
François Hollande à Clergoux, le 30 septembre 2011. (PHOTO THIERRY ZOCCOLAN)

Après le retrait de Jean-Louis Borloo, François Hollande, candidat à la primaire PS, a souligné lundi que "la candidature unique de la droite est aujourd'hui plutôt en marche, ce qui doit faire réfléchir la gauche"

"Il y a une candidature écologiste, je la respecte, il y a une candidature du Front de gauche, elle est connue, et puis il y a une candidature socialiste, sans oublier les candidats trotskistes, mais enfin quand même il faut que nous prenions en compte que le 1er tour est décisif dans une élection présidentielle", a-t-il souligné sur France Info.

"Si je suis choisi les 9 et 16 octobre (lors de la primaire PS, ndlr), je ferai une campagne pour être au plus haut au 1er tour parce que je sais que ce sera le niveau du candidat PS au 1er tour qui induira la victoire au second", a assuré le député de Corrèze, mettant en garde contre le risque d'un nouveau 21avril.

Comme on lui demandait si la décision du président du Parti radical était "un beau cadeau pour Nicolas Sarkozy", il a répondu: "on peut le regarder effectivement ainsi". Cependant pour Pierre Moscovici, coordinateur de la campagne de François Hollande à la primaire PS, les centristes "ne vont pas se reporter sur Nicolas Sarkozy" après la non-candidature de Jean-Louis Borloo. Ce n'est donc "pas forcément une si bonne nouvelle que ça" pour le chef de l'Etat, a-t-il affirmé lundi sur LCI.