Cet article date de plus de neuf ans.

Hollande célèbre un an de pouvoir avec un séminaire

Un an après son accession au pouvoir, François Hollande a fait le choix de la sobriété. Pas de célébration à l'Elysée, mais un séminaire de travail qui doit réunir tous les membres du gouvernement. Chaque ministre doit dresser un bilan de son action et esquisser les réformes à venir.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Bertrand Langlois Reuters)

Il est le président le plus impopulaire de la Ve République, le chômage atteint un record historique, et une partie de sa majorité le presse de changer de cap. Un an jour pour jour après son élection, François Hollande a décidé de serrer les rangs. Célébrer sa première année au pouvoir est hors de question, le président tient donc ce lundi un séminaire de travail à l'Elysée avec l'ensemble du gouvernement.

Une réunion axée sur les "leviers du changement" . Objectif : montrer l'exécutif rassemblé et au travail, malgré les difficultés économiques et sociales auxquelles il se heurte. Chacun des 37 ministres doit présenter un résumé "bilan et perspectives" de son action au cours de l'année passée. 

"Nous allons être ensemble, parce que c'est un anniversaire, mais ensemble au travail, parce que c'est pour les Français que nous nous réunissons" , justifie la ministre de la Santé Marisol Touraine. "Le moment n'est pas à la fête, le moment est au travail au service des Français"

A la recherche d'un second souffle

Au moment où la presse décortique le bilan d'une première année de pouvoir socialiste, François Hollande orchestre la maîtrise de son image pour défendre ses positions. A défaut de renier sa politique d'austérité, le président cherche un second souffle : tant pour convaincre ses partisans déboussolés, que pour récuser sa "prétendue indécision"

> A lire : Mai 2012 - Mai 2013 : Un an de présidence Hollande

Et au jeu de la communication, les politiques s'en donnent à coeur joie avec ce premier anniversaire de présidence socialiste. Après la campagne choc de l'UMP, qui dénonce "l'échec"  de François Hollande, les députés PS lancent la contre-attaque. 

Le groupe socialiste à l'assemblée a mis en ligne dimanche une vidéo en forme de bilan de l'année écoulée. Pacte de compétitivité, rythmes scolaires, contrats de génération ou mariage gay, la majorité ne voulait pas se laisser voler son anniversaire. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.