Cet article date de plus de dix ans.

Hollande à Londres : "Je suis François le Rose"

François Hollande a plaidé mercredi à Londres pour davantage de "régulation" dans la finance. "Je suis François le Rose", a-t-il plaisanté, alors qu'on lui faisait remarquer que le chef du Labour était surnommé "Ed Red" (Ed Le Rouge).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
François Hollande et le chef du Labour Ed Miliband à Londres (29 février 2012) (AFP)

François Hollande a plaidé mercredi à Londres pour davantage de "régulation" dans la finance. "Je suis François le Rose", a-t-il plaisanté, alors qu'on lui faisait remarquer que le chef du Labour était surnommé "Ed Red" (Ed Le Rouge).

François Hollande s'est rendu mercredi 29 février à Londres, deux jours après sa proposition fiscale choc d'instaurer un taux d'imposition de 75% pour des revenus supérieurs à un million d'euros par an.

"Je suis contre la finance folle"

"Je voulais venir à Londres pour dire que la finance doit être au service de l'économie", a-t-il déclaré devant la presse, dans le bureau du chef de l'opposition travailliste à Westminster, Ed Miliband. "Je suis contre la finance folle".

M. Miliband, qui s'est dit très "impressionné" par le "dynamisme" du candidat socialiste français. lui a apporté son soutien. "La finance non régulée est un très sérieux problème ... Nous devons réformer la façon dont fonctionnent la finance et le capitalisme".

Conférence de presse commune François Hollande et Ed Miliband à Londres (29 février 2012) (LEFTERIS PITARAKIS / POOL / AFP)


"I am not dangerous"

"I am not dangerous" ("je ne suis pas dangereux") avait lancé en anglais François Hollande dès son arrivée à la gare Saint-Pancras, où il était interrogé sur le message qu'il entendait adresser à la City. "Nous avons besoin de plus de régulation partout".

Autre objectif du déplacement: rencontrer "les forces progressistes européennes" "pour dire ensemble que nous souhaitions que la croissance en Europe puisse être stimulée", a expliqué le député de Corrèze.

A-t-il des regrets de ne pas rencontrer le Premier ministre David Cameron ? "Non, parce que je n'avais pas fait la demande..."M. Cameron, comme conservateur, soutient M. Sarkozy".

Devant 150 étudiants et universitaires réunis au King's College London, le candidat a défendu la jeunesse d'Europe, demandant "à tous les progressistes" européens "de tout consacrer pour la génération qui vient".

François Hollande avec des étudiant(e)s du King's College à Londres (AFP/ PATRICK KOVARIK)


Affirmant sa "confiance en les projets européens", il a plaidé pour que la Grande-Bretagne soit "partie prenante" en Europe. Il a aussi rappelé sa volonté de renégocier le projet de traité conclu en décembre à Bruxelles.

Promenade avec la candidate socialiste Axelle Lemaire

L'après-midi, M. Hollande s'est promené au côté d'Axelle Lemaire, candidate socialiste aux législatives dans cette circonscription des Français de l'étranger, dans un parc aux abords du Parlement de Westminter, à deux pas de la Tamise et de Big Ben.

François Hollande et Axelle Lemaire dans un parc londonien (PATRICK KOVARIK / AFP)


Pressé par la presse de décliner son slogan "le changement, c'est maintenant" en anglais, M. Hollande a répondu "Everywhere, change and change", puis s'est repris: "change everywhere... and now". "Change here and now", a corrigé Mme Lemaire.

Alors qu'on lui faisait remarquer que M. Miliband était surnommé "Ed Red", il a répondu: "je suis François Le Rose".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.