Hinkley Point : "Cette folie, ce sont les contribuables français à coups de milliards qui vont la payer" (EELV)

Le projet d'EDF de construire une centrale nucléaire à Hinkley Point, en Grande Bretagne, a obtenu jeudi le feu vert du conseil d'administration du géant de l'électricité. Une décision contestée notamment par les écologistes.

(Yannick Jadot, eurodéputé Europe Ecologie - Les Verts © maxPPP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

"Cette folie, cette fuite en avant, ce sont les contribuables français à coups de milliards qui vont la payer, et les consommateurs britanniques qui vont acheter une électricité, beaucoup plus chère que les énergies renouvelables ", a estimé sur France Info, Yannick Jadot, eurodéputé Europe Ecologie Les Verts. 

A LIRE AUSSI ►►► Le conseil d'administration d'EDF vote en faveur du projet nucléaire d'Hinkley Point

Ce chantier va coûter plus de 21 milliards d'euros, financés essentiellement par EDF, malgré ses 37 milliards de dette. Deux réacteurs EPR seront construits dans le sud-ouest de l'Angleterre, avec une mise en service prévue en 2025. "C'est une terrible nouvelle. EDF est à la frontière de la ruine, et la direction, contre les syndicats, contre les experts financiers, contre les experts énergétiques, a décidé d'une incroyable fuite en avant, qui consiste à faire des EPR qui coûtent extrêmement chers ", a commenté Yannick Jadot.

Selon l'eurodéputé, "cette folie continue, en dehors de toute rationalité, parce qu'EDF, sa direction en tous cas, comme le gouvernement, considèrent que les Français sont bonne poire, et qu'ils mettront tous les ans des milliards et des milliards pour continuer à faire vivre cette folie nucléaire".

"C'est une terrible nouvelle. EDF est à la frontière de la ruine..." (Yannick Jadot)
--'--
--'--