Cet article date de plus d'onze ans.

Hervé Novelli compte sur sa notoriété pour ravir la région au socialiste François Bonneau

Si l'on en croit un sondage LH2 publié début décembre, François Bonneau est le moins connu des présidents de régions avec 7% de notoriété.Mais il a remplacé Michel Sapin en cours de mandat en 2007, ce qui peut fournir une explication.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
François Bonneau (PS)- Hervé Novelli (UMP) (AFP - Alain Jopcard)
Si l'on en croit un sondage LH2 publié début décembre, François Bonneau est le moins connu des présidents de régions avec 7% de notoriété.

Mais il a remplacé Michel Sapin en cours de mandat en 2007, ce qui peut fournir une explication.

Pour l'emporter, Hervé Novelli met tout son poids de secrétaire d'Etat au commerce et à l'industrie dans la balance. La gauche s'est d'ailleurs indignée du texte programmé en urgence à l'Assemblée le 17 février à son initiative (un projet de loi qui vise à éviter aux artisans et aux commerçants d'être ruinés en cas de faillite, en prévoyant la séparation du patrimoine professionnel des biens personnels). "Quelle est l'urgence pour le gouvernement à inscrire ce texte si ce n'est peut-être la proximité des élections régionales ?", s'est interrogé le communiste Pierre Gosnat (PC).

Ministres et chef de l'Etat mobilisés
Le socialiste François Bonneau accuse également le secrétaire d'Etat en région Centre d'utiliser ses fonctions pour mener campagne. "Hervé Novelli utilise, depuis le début de la campagne, les moyens de l'Etat", affirme le président sortant de la région, cité par Reuters. "Mardi 9 février, par exemple, il était encore aux côtés de Nicolas Sarkozy dans le Loir-et-Cher à l'occasion d'une véritable action de campagne sur le thème de la ruralité". Le 12 février, Hervé Novelli a aussi accueilli Christine Lagarde, la ministre de l'Economie, à Tours (Indre-et-Loire).

Dénonçant "une attitude déloyale et irrespectueuse envers les lois républicaines", François Bonneau demande "l'imputation de tous ces déplacements ministériels sur les comptes de campagne de l'UMP". Selon son entourage cité par Reuters, "le candidat Novelli tient scrupuleusement ses comptes de campagne".

"Pause fiscale et budgétaire" pour Novelli, bilan et forums thématiques pour Bonneau
Le programme d'Hervé Novelli met en avant une "pause fiscale et budgétaire", "un soutien à la politique régionale agricole" et "une alliance réussie entre économie et écologie". "Selon les chiffres de l'Insee, la région Centre est 21e sur 22 quant à l'évolution de l'emploi, dernière en matière de démographie médicale et dernière dans le soutien à l'agriculture", lançait Hervé Novelli le 12 février devant les élèves d'une école de commerce de Tours.

François Bonneau, qui a succédé en août 2007 à un Michel Sapin désireux de respecter la règle du non-cumul des mandats, mène campagne sur le bilan de son exécutif PS-Verts-PC et sur un projet qu'il souhaite construire autour de forums thématiques.

Peu de réserves de voix à droite, sauf à l'extrême-droite
Partis sous la bannière Europe Ecologie, les Verts devraient fusionner avec le PS entre les deux tours. Autres alliés des socialistes, les communistes ont opté pour les listes Front de Gauche. Le MoDem n'appellera pas à soutenir Hervé Novelli, qui s'est en revanche allié avec le Nouveau Centre .

L'extrême droite, elle, part divisée entre Parti de la France et Front national. En 2004, le FN avait totalisé 17,5% des voix au premier tour dans la région. C'est donc de ce côté que pourrait se trouver la
principale réserve de voix d'Hervé Novelli. Sa biographie officielle mentionne d'ailleurs qu'"étudiant en mai 1968, Hervé Novelli milite activement dans les mouvements anti-communistes jusqu"en 1971". Un euphémisme pour désigner des mouvements d'extrême-droite comme Occident ou Ordre Nouveau.

Dans tous les cas de figure, le pari d'Hervé Novelli sera difficile à tenir, l'actuelle majorité régionale composée des socialistes, des Verts et des communistes devant bénéficier, au soir du premier tour, d'une réserve de voix confortable contrairement à ce proche de François Fillon.

Le scrutin comptera également une liste du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) qui table sur un dépassement de la barre des 5%, une liste Lutte Ouvrière et une liste Alliance des écologistes indépendants.

ÉLECTIONS RÉGIONALES DE 2004
Résultats du premier tour en % des suffrages exprimés :
PS-PCF-Les Verts-PRG-MRC...............38,15%
UMP-MPF................................20,71%
UDF....................................13,70%
FN.....................................17,52%
LCR-LO..................................5,61%
CPNT....................................4,32%

Résultats du second tour en % des suffrages exprimés :
Gauche.................................49,15%
Droite.................................34,39%
FN.....................................16,46%

ELECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2007
Résultats du second tour en % des suffrages exprimés :
Nicolas Sarkozy (UMP)..................55,02%
Ségolène Royal (PS)....................44,98%

(Principale source : Reuters).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.