Cet article date de plus de trois ans.

Grand débat national : "Ce n’est pas possible, je n’ai pas d’internet", déplorent des habitants de l'Ardèche

Sur le plateau ardéchois, la volonté de certains habitants d'intervenir sur le site du grand débat national se heurte à l'impossibilité d'accéder à internet. 

Article rédigé par
avec France Bleu Drôme-Ardèche - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La plateforme granddebatnational.fr (LEON TANGUY / MAXPPP)

À compter de lundi 21 janvier, les contributions des Françaises et Français peuvent être directement déposées sur le site du grand débat national, annonce la page d'accueil de la plateforme en ligne. Mission impossible pour des habitants de l'Ardèche qui n'ont pas d'accès satisfaisant à internet, selon les témoignages recueillis par France Bleu Drôme-Ardèche.  

Un frein aux idées d'entraide 

Depuis un an, Isabelle ne peut plus se connecter correctement à internet. Elle peut, de temps en temps, "consulter ses mails mais sans télécharger les pièces jointes". Pourtant, elle a des propositions à faire depuis sa commune de Sagnes-et-Goudoulet, sur le plateau ardéchois, en faveur de la mobilité en milieu rural. "Je descends à Aubenas pour faire mes courses. Je peux bien emmener quelqu’un qui a rendez-vous chez un toubib, suggère-t-elle. Mais il faut quelque chose qui centralise un peu toutes les demandes et qui ne soit pas accessible que par internet, puisque tout le monde ne l’a pas." 

Une situation "hallucinante"

À une douzaine de kilomètres, Roger habite Lachamp-Raphaël. S’il avait voulu participer au grand débat, il n'aurait pas pu. "Ce n’est possible, parce que je n’ai pas d’internet, lance-t-il dépité. Il y a des choses à dire bien sûr." Le maire du village voit un grand décalage entre le tout numérique et la réalité de sa commune, qui a des demandes "pragmatiques et concrètes". "Aujourd’hui, une partie des habitants n’est pas desservi par le téléphone fixe. C’est quand même hallucinant. Voilà où on en est. Et je ne suis pas sûr que ce soit le grand débat qui va nous résoudre ce problème", constate l'élu.

La fibre optique devrait résoudre la fracture numérique, mais ce ne sera pas avant 2025...

Le grand débat... sans internet - un reportage de Pierre-Jean Pluvy
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grand débat national

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.