Cet article date de plus de deux ans.

Grand débat : les attentes d'un maire de banlieue

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Grand débat : les attentes d'un maire de banlieue
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Pour son 5e débat depuis la mi-janvier, Emmanuel Macron a choisi Évry dans l'Essonne, où il a rencontré lundi 4 février, des élus de ces communes qui se sentent délaissées.

À Grigny dans l'Essonne, le grand débat national initié par le président de la République a suscité peu d'implication. La population n'y croit pas vraiment. Pourtant le maire PCF de cette commune de banlieue participe lundi 4 février au débat avec Emmanuel Macron. Avant cette rencontre, il garde en tête le plan banlieue présenté par Jean-Louis Borloo auquel il avait participé. Le rapport avait été abandonné l'an passé.

L'abandon du plan banlieue, "une trace indélébile"

 "Ça restera une trace indélébile parce que nous avons réussi à créer un consensus national avec tout l'arc politique français. Alors est-ce que c'est une séance de rattrapage aujourd'hui ? Je l'espère", confie Philippe Rio, maire PCF de Grigny. Lors de ce débat, l'élu d'Essonne espère que l'exécutif écoutera ses doléances et celles des habitants de Grigny.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.