Grand débat : consultations à Matignon

En vue du grand débat national, Edouard Philippe a reçu, durant toute la matinée de ce vendredi 11 janvier, des représentants des syndicats. Depuis Matignon, Béatrice Gelot revient sur ces consultations.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Alors que le grand débat national doit débuter dans quelques jours, Edouard Philippe a reçu, durant toute la matinée de ce vendredi 11 janvier, des représentants des corps intermédiaires. Depuis Matignon, Béatrice Gelot précise que "syndicats et patronat sont sortis comme ils sont entrés, c'est-à-dire sans aucune information supplémentaire sur les modalités du grand débat national. Seule la CGT et Solidaires ont boycotté la réunion, dénonçant un plan de communication du Premier ministre. Le chef du gouvernement qui tentait, ce vendredi, de renouer le dialogue avec les corps intermédiaires qui se sentent oubliés par Emmanuel Macron."

"Qu'il y ait un avant et un après"

La journaliste ajoute que : "à la sortie, syndicats et patronat refusent d'organiser les débats, mais ils ont profité de cette rencontre pour renouveler leurs revendications. En revanche, tous souhaitent que ce grand débat permette de sortir de cette crise des 'gilets jaunes'. Ils souhaitent qu'il y ait un avant et un après." Par ailleurs, Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT a déclaré, à la sortie de cette réunion, "avoir demandé, à l'issue de ce débat, que s'organise une sorte de Grenelle du pouvoir de vivre".

Le JT
Les autres sujets du JT
Des gendarmes stationnent devant l\'Hôtel de Matignon, le 21 novembre 2011. 
Des gendarmes stationnent devant l'Hôtel de Matignon, le 21 novembre 2011.  (AFP)