"Dur à avaler", "comportement désastreux"... Le PS fustige l'attitude de Thomas Thévenoud

Les critiques pleuvent au Parti socialiste, après la décision de l'ex-secrétaire d'Etat de récupérer son poste de député de Saône-et-Loire.

Thomas Thévenoud, ici à l\'Elysée le 27 août 2014, a annoncé qu\'il ne démissionnerait pas de son mandat de député.
Thomas Thévenoud, ici à l'Elysée le 27 août 2014, a annoncé qu'il ne démissionnerait pas de son mandat de député. (BERTRAND GUAY / AFP)

Plusieurs membres du gouvernement et cadres du Parti socialiste ont réagi mardi 9 septembre après la décision de Thomas Thévenoud de retourner à l'Assemblée nationale. L'ex-secrétaire d'Etat au commerce extérieur, qui a annoncé la veille qu'il quittait le Parti socialiste, mais conservait son siège de député, a été débarqué du gouvernement après des démêlés avec les impôts. Une situation qui parasite la rentrée parlementaire déjà plombée par le livre de Valérie Trierweiler et la fronde de certains députés PS, qui menacent de s'abstenir lors du vote de confiance au gouvernement Valls le 16 septembre.

Jean-Marie Le Guen : il doit "prendre ses responsabilités"

"Nous sommes dans une société où les gens sont responsables de leur conduite. En ce qui concerne le gouvernement de la France, en ce qui concerne le Parti socialiste, nous avons pris nos responsabilités", a déclaré le secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement sur France 2. Pour Jean-Marie Le Guen, il revient à l'éphémère secrétaire d'Etat de "prendre ses responsabilités" concernant son siège de député. 

Marisol Touraine : "C'est dur à avaler"

"C'est sa responsabilité, c'est à lui de voir ce qu'il doit faire en se regardant dans la glace", a lancé la ministre des Affaires sociales, invitée sur le plateau d'i-Télé. Mais "c'est dur à avaler", souffle Marisol Touraine.

Stéphane Le Foll : "Ça me reste en travers de la gorge"

"D'avoir accepté d'entrer au gouvernement et, surtout, ne pas avoir déclaré d'impôts pendant trois ans... C'est toujours la question que je me pose : comment font-ils ? Comment [font-ils pour arriver] tous les matins et que ça ne leur pose pas un petit problème au niveau du vécu ? Ça me reste en travers de la gorge", s'est énervé le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, au micro de France Info.

Manuel Valls : Un "comportement dévastateur"

Le Premier ministre s'est dit "atterré" par "le comportement dévastateur" de Thomas Thévenoud, lors de la réunion du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, selon des informations de BFM TV.

Jean-Christophe Cambadélis : "Nous aurions souhaité qu'il démissionne"

"Nous aurions tous souhaité qu'il démissionne de son mandat de député", a commenté le patron du Parti socialiste, qui s'est longuement entretenu avec Thomas Thévenoud lundi, devant l'Assemblée nationale, rapporte le Parisien.

Bernard Roman : "Ce n'est pas un voyou"

C'est l'un des seuls à gauche à soutenir publiquement de Thomas Thévenoud. Bernard Roman, député du Nord, a toutefois espéré que Jean-Christophe Cambadélis "ne lui demandera pas de démissionner", rapporte le Parisien.

"Thomas Thévenoud a commis une négligence coupable en n'envoyant pas sa déclaration de revenus, négligence qu'il a déjà assez payée en démissionnant du gouvernement, mais il a payé ses impôts, avec retard et des pénalités", a-t-il estimé, ajoutant que l'ex-secrétaire d'Etat n'était "pas un voyou".