Le gouvernement "n'a pas l'intention de revenir" sur les 35 heures

La modification "éventuelle" des accords sur le temps de travail "relève de discussions entre partenaires sociaux", rappelle Matignon.

Le Premier ministre, Manuel Valls, participe à l\'ouverture des Jeux équestres mondiaux, le 23 août 2014, à Caen (Calvados).
Le Premier ministre, Manuel Valls, participe à l'ouverture des Jeux équestres mondiaux, le 23 août 2014, à Caen (Calvados). (ARTUR WIDAK / NURPHOTO / AFP)

Les services du Premier ministre annoncent, jeudi 28 août, que le gouvernement "n'a pas l'intention de revenir" sur les 35 heures. La modification "éventuelle" des accords sur le temps de travail "relève de discussions entre partenaires sociaux", rappelle Matignon.

Dans une interview réalisée juste avant sa nomination, le nouveau ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, s'était déclaré favorable à la mise en place de dérogations aux 35 heures pour "toutes les entreprises, dans le cadre d'accords majoritaires".

"Il n'y a aucun projet de cette nature", avait réagi, un peu plus tôt jeudi, Harlem Désir, sur i-Télé. Il existe "en revanche une volonté de développer la négociation sociale dans les entreprises", selon le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, pour qui "le rôle de la gauche aujourd'hui, c'est de réconcilier les entreprises avec le pays".