Remaniement : Elisabeth Borne se pose en cheffe de la majorité avant les législatives

La nouvelle Première ministre a rendu visite mardi aux parlementaires de la majorité présidentielle, avec un message très clair : "avoir la majorité la plus large possible."

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Elisabeth Borne à l'Assemblée nationale à Paris, le 29 octobre 2019. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

C'était un premier "déplacement" à haute valeur politique : fraîchement nommée, Elisabeth Borne a rendu une courte visite d'une demi-heure en fin de matinée, mardi 17 mai, aux députés et sénateurs de la majorité présidentielle. Accueillie par Christophe Castaner, patron du groupe à l'Assemblée nationale, la Première ministre s'est immédiatement posée en cheffe de la majorité devant une quinzaine de parlementaires présents et environ 200 autres en visioconférence.

>> Suivez les dernières informations concernant le remaniement dans notre direct

"Je tenais à être avec vous au lendemain de ma nomination, leur a-t-elle déclaré. Le président de la République a été élu sur un programme clair et ambitieux. Pour porter ce projet, il nous faut la majorité la plus large possible", poursuit l'ancienne ministre du Travail qui confirme bien sa propre candidature dans le Calvados. "Je suis aussi en campagne, nous ferons campagne ensemble. La tâche qui nous attend est immense", s'enthousiasme la Première ministre qui veut donc aller chercher cette première élection de sa carrière, pour conforter son assise. Et les thèmes sont désormais connus : cette campagne sera menée en s'appuyant sur les bons chiffres du chômage, la valeur travail et l'environnement.

Les députés enthousiastes

La majorité rentre donc dans cette campagne des législatives persuadée de l'emporter. À la sortie de cette réunion, Sacha Houlié, se montre enthousiaste. "Elle coche toutes les cases du portrait-robot qui avait était donné pour le poste", commente le député de la Vienne, qui voit là un beau coup fait à leurs adversaires, notamment à gauche. "Il suffit de regarder l'impolitesse et l'indélicatesse des dirigeants de gauche dont l'Insoumis en chef pour se rendre compte que la nomination d'Elisabeth Borne est réussie. Elle les gêne en réalité. Elle a fait pour la protection des accords de Paris, pour la transition écologique, pour l'emploi c'était un très bon message et il est reçu comme tel. Il est même reçu comme tel par les associations environnementales qui ont salué sa nomination." Sur ce sujet les ONG sont plus septiques. La Première ministre ne les ayant pas vraiment convaincues lors de son passage express, moins d'un an, au ministère de l'Environnement. Néanmoins pour Sacha Houlié, Elisabeth Borne a toutes les qualités pour faire gagner la majorité en juin prochain. "Je ne vois pas pourquoi elle n'en serait pas capable, poursuit-il. Elle a mené des chantiers qui étaient extrêmement difficiles. Le chômage aujourd'hui est à son niveau le plus bas depuis 2008 pour la population générale, il est à son niveau le plus bas depuis 1980 en ce qui concerne les jeunes et ça c'est l'œuvre d'Elisabeth Borne dans des plans aussi réussis que compliqués lorsqu'ils avaient été annoncés comme le plan "Un jeune, une solution."

"C'était une très grande préfète, ça a été une très bonne ministre. C'est une femme de conviction, de dossiers, rigoureuse, donc je pense qu'il y a toutes les raisons de croire qu'elle va nous mener à la victoire, qu'elle va mener sa victoire dans la 6e circonscription du Calvados."

Sacha Houlié, député de la Vienne

à franceinfo

Elisabeth Borne a poursuivi sa première journée aux affaires par un déjeuner avec Emmanuel Macron à l'Élysée pour parler, entre autres, de la composition de son futur gouvernement. Dans son entourage, "on parle d'un "atterissage dans les prochains jours" et on affirme que le chef de l'État ne lui a pas donné une liste de noms. "Elle va mettre sa patte", glisse-t-on pour montrer son implication. La Première ministre va également, selon les informations de franceinfo, rapidement se rendre en campagne, dans le Calvados, là où elle est candidate. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gouvernement d'Elisabeth Borne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.