Propos homophobes de Caroline Cayeux : après les excuses, "il faudra passer aux actes", exige Marlène Schiappa

Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'Economie sociale et solidaire et de la vie associative, est revenue vendredi sur France Inter sur les propos homophobes de la ministre Caroline Cayeux au sujet du mariage pour tous, que cette dernière regrette, les qualifiant de "stupides" et "maladroits".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marlène Schiappa était l'invitée de France Inter mardi 28 janvier.  (FRANCE INTER / RADIOFRANCE)

"Des paroles, il faudra passer aux actes", a exigé Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'Economie sociale et solidaire et de la vie associative, vendredi 15 juillet sur France Inter, en réaction aux regrets exprimés par Caroline Cayeux dans Le Parisien/Aujourd'hui en France. Dans une interview, la ministre des Collectivités territoriales dit "regretter" ses propos "stupides" de 2013 critiquant l'ouverture du mariage aux couples de même sexe.

"Je maintiens évidemment mes propos. Mais j'ai toujours dit que la loi, si elle était votée, je l'appliquerais", a-t-elle pourtant déclaré, deux jours plus tôt, sur la chaîne Public Sénat. "Je dois vous dire quand même : j'ai beaucoup d'amis parmi ces gens-là. Franchement, c'est un mauvais procès qu'on me fait et ça m'a beaucoup contrariée", a-t-elle ajouté sur le même plateau de télévision.

"En tant que ministre chargé des Collectivités territoriales, Caroline Cayeux a beaucoup de leviers pour soutenir la cause [des LGBT] "

Marlène Schiappa

à France Inter

"Si elle souhaite le faire, elle peut soutenir l'ouverture de centres LGBT+ partout dans le pays, elle peut soutenir des 'pride' [marche des Fiertés], elle peut soutenir les maires qui ont envie s'engager pour créer des délégations sur les droits LGBT+", a-t-elle énuméré. "Elle a beaucoup de leviers", a-t-elle insisté.

"Ce n'est pas à moi de dire si j'accepte ces excuses, je pense que c'est aux personnes concernées de dire si elles les acceptent", a aussi affirmé Marlène Schiappa, pour qui propos de Caroline Cayeux étaient "bien évidemment" très blessants.

Selon elle, "personne n'a intérêt à revenir aux débats du passé, et avoir des débats d'un autre temps pour savoir si on ouvre ou pas le mariage pour tous" car "c'est dans la loi". "La loi est là et donc nous appliquons la loi", a-t-elle martelé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gouvernement d'Elisabeth Borne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.