Nouveau gouvernement : le ministre de la Défense, Sébastien Lecornu, auprès de militaires blessés samedi

"J'ai une pensée particulière pour les victimes, les familles des victimes dont la nation a devoir de mémoire, de ne jamais oublier", a-t-il déclaré lors de sa passation de pouvoirs avec sa prédécesseure Florence Parly.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

Le nouveau ministre français des Armées, Sébastien Lecornu, a annoncé vendredi 20 mai qu'il se rendrait samedi au chevet de soldats blessés au combat, à l'hôpital militaire de Percy à Clamart (Hauts-de-Seine) près de Paris. "J'ai une pensée particulière pour les victimes, les familles des victimes dont la nation a devoir de mémoire, de ne jamais oublier", a-t-il déclaré lors de sa passation de pouvoirs avec sa prédécesseure Florence Parly à l'Hôtel de Brienne à Paris. Ce direct est désormais terminé.

Pour Julien Bayou, "c'est un gouvernement de la continuité de l'inaction climatique." Sur franceinfo, le secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts a fustigé la liste du gouvernement d'Elisabeth Borne. Pour lui, les nominations d'Amélie de Montchalin, au poste de ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, et d'Agnès Pannier-Runacher, au ministère de la Transition énergétique, "sont là pour meubler" : ce sont "deux profils qui n'ont jamais manifesté le moindre intérêt pour l'écologie".

De nouveaux venus au gouvernement. Parmi les nouveaux entrants, Damien Abad devient ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées, Pap Ndiaye devient ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse, Rima Abdul Malak est ministre de la Culture, et Catherine Colonna est ministre de l'Europe et des Affaires étrangères.

Pour Olivier Faure, le "casting" du nouveau gouvernement "importe peu". Le Premier secrétaire du Parti socialiste et membre de la Nupes explique que ce qui compte, c'est avant tout la politique que mènera Emmanuel Macron. "On sait simplement qu'il veut repousser l'âge légal de la retraite à 65 ans, ce qui n'est certainement pas une mesure de gauche", a-t-il déclaré sur Europe 1.

Dernier jour pour le dépôt des candidatures. Il ne reste plus que quelques heures aux candidats aux élections législatives pour déposer leur candidature auprès des préfectures. La date limite de dépôt est fixée ce vendredi à 18 heures.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #POLITIQUE

23h17 : Qui est Pap Ndiaye, le ministre de l'Education nationale en rupture avec la ligne de Jean-Michel Blanquer ?Ce spécialiste de l'histoire sociale des Etats-Unis et des minorités, universitaire respecté, s'inscrit aux antipodes de son prédécesseur sur plusieurs points. Franceinfo vous présente son parcours.

Le nouveau ministre de l'Education nationale, Pap Ndiaye (à g.), lors de la passassion de pouvoir avec son prédécesseur, Jean-Michel Blanquer, le 20 mai 2022, à Paris. (EMMANUEL DUNAND / AFP)
(EMMANUEL DUNAND / AFP)

23h02 : Dans une interview au Figaro, le vice-président du parti Reconquête !, Guillaume Peltier; annonce se présenter dans sa circonscription du Loir-et-Cher pour "montrer l'exemple".

22h44 : En début d'après-midi, à partir de 13h50, Elisabeth Borne ira en déambulation dans le centre-ville de Villers-Bocage et ira à la rencontre des commerçants. Puis aux alentours de 15h45, elle se rendra à la Journée écoresponsable à Chicheboville. Dimanche matin, à 10 heures, la candidate sera à Thury-Harcourt où se tiendra un vide-grenier. Enfin à midi, elle sera à l'inauguration de la Fête de la Saint-Germain à Verson.

22h41 : Programme chargé pour Elisabeth Borne ce week-end. La Première ministre se déplace dans le Calvados, dans la sixième circonscription où elle est candidate aux élections législatives. Demain matin, elle visitera une exploitation agricole laitière et de vache Holstein à Valdallière, a appris franceinfo auprès de la majorité présidentielle.

22h29 : Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, a salué sur franceinfo l'"attachement à l'agriculture et aux territoires ruraux" de Marc Fesneau, nouveau ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, nommé au sein du gouvernement d'Elisabeth Borne. A lire ici.

21h57 : Après la nomination de Sylvie Retailleau à la tête du ministère de l'Enseignement supérieur, l'Unef s'inquiète dans un communiqué de ce "changement de tête" qui n'est "pas un changement de cap". Selon le syndicat étudiant, le bilan de la nouvelle ministre en tant que présidente de l'université Paris-Saclay "démontre une forte continuité avec les réformes de sa prédécesseure".

21h46 : Bonjour @Vacance si si, c'est Brigitte Bourguignon qui remplace Olivier Véran à la Santé. C'est une promotion pour cette femme de 63 ans, qui a fait ses armes depuis deux ans comme ministre déléguée à l'Autonomie des personnes âgées. Vous trouverez la composition du nouveau gouvernement dans cet article et notre analyse ici.

21h23 : Je remercie @EmmanuelMacron et @Elisabeth_Borne pour cette nomination qui m’honore et salue l’engagement sans faille de mon prédécesseur @MFesneau.

21h23 : Je serai le ministre du avec vous.Avec vous, sur tout le territoire, où je m’attellerai à renforcer nos liens directs, sur l’ensemble des actions du gouvernement.Avec vous, les parlementaires de la nation, pour faire vivre notre démocratie.

21h23 : Propulsé à la Santé en pleine crise sanitaire, Olivier Véran, soutien de la première heure d'Emmanuel Macron, passe aux Relations avec le Parlement, où cet ex-socialiste est attendu au tournant par des oppositions qui l'ont pilonné pour sa gestion du Covid. Sur Twitter, il assure qu'il sera "le ministre du avec vous".

21h20 : Nommée aux Sports, Amélie Oudéa-Castera a le titre de "ministre", et non de "secrétaire d'Etat" ou de "ministre déléguée". Cette nuance pourrait avoir son importance, notamment au moment de discuter des budgets. Franceinfo sport vous explique pourquoi dans cet article.

21h16 : À peine arrivée, les chantiers ne manquent pas pour Amélie Oudéa-Castéra. La nouvelle ministre des Sports, s'apprête à vivre un mandat musclé. Au cœur de celui-ci, les Jeux olympiques de Paris mais aussi des dossiers tels que la diversité et la violence dans le sport. Franceinfo sport déroule les grands travaux qui l'attendent.

Amélie Oudéa-Castéra, directrice générale de la Fédération française de tennis, a été nommée ministre des Sports, des Jeux olympiques et paralympiques vendredi 20 mai 2022. (CHRISTOPHE SAIDI / SIPA)
(CHRISTOPHE SAIDI / SIPA)

21h08 : "On est dans une incompréhension totale", réagit sur franceinfo Sophie Legrand, secrétaire générale du Syndicat de la magistrature après qu'Éric Dupond-Moretti a été renouvelé au ministère de la Justice. "On nous envoie un signal de continuité d'une politique qui a été largement dénoncée", s'insurge-t-elle. A lire ici.

20h56 : L'extrême droite concentre ses critiques sur le nouveau ministre de l'Education Pap Ndiaye, accusé par Marine Le Pen et Eric Zemmour de vouloir "déconstruire" le pays et qualifié par des cadres du Rassemblement national de "militant immigrationniste". Selon Eric Zemmour, "c'est toute l'histoire de France qui va être revisitée à l'aune de l'indigénisme, de l'idéologie woke et de l'islamogauchisme".

20h43 : Si vous avez loupé le discours du nouveau ministre de l'Education, Pap Ndiaye, lors de la passation avec Jean-Michel Blanquer, le voici. Il a notamment rendu hommage à son "collègue historien" Samuel Paty, assassiné en octobre 2020, et prôné "le dialogue avec toute la communauté éducative".

20h27 : Elisabeth Borne est la deuxième Première ministre de la Ve République après Edith Cresson. Cette dernière, restée 11 mois au pouvoir, avait fustigé le machisme en politique. "Je ne vais pas dire que le combat contre le sexisme et les discriminations est gagné, souligne celle qui lui succède à Matignon. La meilleure chose, c'est de rester soi-même. Chacun exerce ses fonctions avec son propre tempérament, c'est ce que je ferai."

20h24 : Elisabeth Borne répond aux critiques de l'extrême droite sur la nomination de Pap Ndiaye à l'Education nationale. "C'est parfaitement caricatural, ce qui ne m'étonne pas [venant de ce camp politique], répond la Première ministre. Pap Ndiaye est un républicain engagé et c'est ce qu'il va porter en tant que ministre de l'Education nationale."

20h20 : Interrogée sur l'ambition climatique de son gouvernement et des premières mesures qui seront prises, Elisabeth Borne rappelle qu'"il y a une mesure importante, c'est de permettre à tous les Français de pouvoir accéder à des véhicules électriques avec des locations longue durée à moins de 100 euros par mois."

20h16 : La première loi votée pendant le quinquennat sera sur le pouvoir d'achat, indique sur TF1 la Première ministre, Elisabeth Borne.

20h16 : "Je serai comme je suis. Il y a des choses qui me tiennent à cœur, notamment le fait que les politiques publiques se bâtissent dans le dialogue et que le gouvernement, c'est un collectif que j'aurai à cœur d'animer".


Interrogée sur sa "fibre sociale" au 20 heures de TF1, la nouvelle cheffe du gouvernement a répondu : "Je ne vais pas jouer le jeu des ressemblances et des différences. Avec Jean Castex, on était très en phase sur beaucoup de sujets."

23h49 : Il est 20 heures passés, voici un nouveau point sur l'actualité :

• On connaît désormais la composition du gouvernement d'Elisabeth Borne, qui compte 13 femmes et 14 hommes. Une surprise à l'Education, treize nouveaux visages, deux ministères pour l'Ecologie... Voici ce qu’il faut retenir de ce gouvernement.

• La Première ministre, Elisabeth Borne, est l'invitée du "20 heures" de TF1 ce soir. Suivez notre direct.

• Un premier cas de variole du singe est confirmé en France par la direction générale de la santé. Il s'agit d'un homme de 29 ans, sans antécédent de voyage dans un pays où circule le virus. Dès la suspicion de son infection, sans gravité, il a été pris en charge et s'est isolé à son domicile.

• Après la projection de Trois mille ans de Nostalgie, hors compétition, le premier film français de la Croisette, en compétition, sera projeté en deuxième partie de soirée. Marion Cotillard et Melvil Poupaud monteront les marches pour Frère et sœur d’Arnaud Desplechin. France 3 vous en dit plus ici.

19h45 : Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace, n'est pas convaincu par la nomination d'Amélie de Montchalin et Agnès Pannier-Runacher, respectivement ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des Territoires et ministre de la Transition énergétique. "On cherche encore les écologistes au gouvernement. C'est clair que ça n'augure rien de particulièrement enthousiasmant", a-t-il réagi sur franceinfo.

19h36 : Le "deuxième défi" d'Agnès Pannier-Runacher est "l'indépendance énergétique" de la France, dans le contexte de la guerre en Ukraine, et "son troisième défi" est de "protéger le pouvoir d'achat des Français et la compétitivité de nos entreprises".

19h35 : Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, prend la parole à son tour. "Mon premier défi, c'est de protéger notre planète, il n'y a pas une minute à perdre. Il faut d'abord réduire de 40% notre utilisation d'énergie. Ensuite, nous devons renforcer massivement la production d'électricité décarbonée", ajoute-t-elle, évoquant le développement des énergies renouvelables mais également du nucléaire.

19h35 : "J'ai une pensée pour les agents très nombreux de ce grand ministère, dont je sais combien ils sont mobilisés dans ce combat de civilisation. Alors maintenant, tous à l'ouvrage pour bien vivre, mieux vivre partout en France."

19h27 : C'est au tour de la passation de pouvoir entre Barbara Pompili et Amélie de Montchalin, la ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires. Cette dernière appelle à la nécessité de "vivre mieux, pas seulement pour nous mais pour nos enfants". "Il n'y a pas d'un côté les néo-ruraux et de l'autre côté des gilets jaunes", ajoute-t-elle, dévoilant sa méthode : "transparence, concertation et conciliation."

19h22 : Parmi les ministres, ministres délégués et secrétaires d'Etat qui constituent le gouvernement d'Elisabeth Borne, 14 sont candidats aux élections législatives. L'enjeu est important : en 2017, Emmanuel Macron avait prévenu que les ministres qui échoueraient aux élections législatives seraient contraints de démissionner. La liste des concernés est à retrouver ici.

19h16 : "Toutes mes forces sont désormais au service de mes nouvelles fonctions au service de la jeunesse de ce beau pays, au service de ce beau ministère, au service de la vie, au service de la France."

19h18 : "Je suis un pur produit de la méritocratie républicaine, dont l'école est le pilier (...) Je suis aussi peut-être un symbole de la diversité, je n'en tire nulle fierté mais plutôt le sens des devoirs et des responsabilités qui sont les miennes."

19h14 : Pap Ndiaye prend maintenant la parole. "Je tiens à saluer chaleureusement Jean-Michel Blanquer et Sarah El Haïry pour leur travail inlassable et leur dévouement au service de la plus belle mission qui soit, l'éducation de la jeunesse de notre pays. Mes premières pensées vont vers le monde des enseignants, qui fut le mien depuis toujours." Il cite sa mère enseignante à Bourg-la-Reine (Hauts-de-Seine).

19h09 : Sarah El Haïry, la secrétaire d'État chargée de la Jeunesse et de l'Engagement, s'exprime à son tour, avant la prise de parole du nouveau ministre de l'Education Pap Ndiaye. On ne sait pas encore qui la remplacera.

19h06 : "Il y a eu un évènement dramatique dans ce quinquennat, c'est l'assassinat de Samuel Paty. Il nous oblige à une vigilance sur nos valeurs, vous en êtes maintenant le garant", rappelle Jean-Michel Blanquer à Pap Ndiaye.

19h04 : "Le troisième mot, c'est le mot de République, consubstantiel à ce que nous avons à faire ici. C'est l'école de la liberté, de l'égalité, de la fraternité et de la laïcité", ajoute Jean-Michel Blanquer. "Il y a eu un progrès de l'école française depuis cinq ans", a assuré l'ancien locataire de la maison de Grenelle.

19h01 : Dans son discours de passation, Jean-Michel Blanquer commence par le "mot-clé bonheur". "L'école est un endroit de l'effort, du travail mais ce n'est pas incompatible avec le bonheur." "Le deuxième mot clé, c'est le mot d'excellence, chaque enfant a un talent", poursuit l'ancien ministre de l'Education.

18h58 : La passation de pouvoir entre Jean-Michel Blanquer et Pap Ndiaye, nouveau ministre de l'Education et de la Jeunesse, a commencé. Son prédécesseur lui souhaite la bienvenue dans "la plus belle maison de la République, la maison des enfants".

18h55 : Après un long discours de Roselyne Bachelot, la nouvelle ministre de la Culture, Rima Abdul Malak, prend à son tour la parole. C'est à suivre en direct sur le compte du ministère sur Twitter.

18h38 : Bonjour @logement et C'est normal que vous ne trouviez pas ! Comme l'explique l’Elysée au Monde, le logement et les transports figurent "dans le portefeuille" de la ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires, Amélie de Montchalin, avant d’être pilotés éventuellement par des secrétaires d’Etat, après les élections législatives des 12 et 19 juin.

18h38 : Bonsoir,Qui est ministre des transports ? Je n’arrive pas à trouver l’info ! Merci de votre aide !!

18h37 : Bonjour FI, Savez-vous si nous avons une ou un ministre du logement ? Je ne vois nulle part cet intitulé...Merci pour votre travail.

18h35 : La passation de pouvoir est en cours entre la nouvelle ministre de la Culture, la Franco-Libanaise Rima Abdul Malak, et sa prédécesseure Roselyne Bachelot. Elle est à suivre en direct sur le compte du ministère sur Twitter.

18h19 : C'est la surprise de ce gouvernement : Pap Ndiaye, nouveau ministre de l'Education et de la Jeunesse, est arrivé rue de Grenelle pour la passation de pouvoir avec son prédécesseur Jean-Michel Blanquer. Les deux hommes vont d'abord échanger à l'intérieur du ministère.

18h03 : Il est 18 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

• On connaît désormais la composition du gouvernement d'Elisabeth Borne, qui compte 13 femmes et 14 hommes. De La France insoumise au Rassemblement national, nous revenons sur les réactions à la liste des ministres.

• La Première ministre, Elisabeth Borne, sera l'invitée du "20 heures" de TF1 ce soir. Suivez notre direct.

• Kiev a ordonné à ses troupes présentes dans l'aciérie Azovstal "d'arrêter de défendre la ville", selon le commandant du régiment Azov. Moscou affirme que 1 908 soldats ukrainiens se sont rendus depuis lundi. Suivez notre direct.

• Un premier cas de variole du singe est confirmé en France par la direction générale de la santé. Il s'agit d'un homme de 29 ans, sans antécédent de voyage dans un pays où circule le virus. Dès la suspicion de son infection, sans gravité, il a été pris en charge et s'est isolé à son domicile.

17h59 : A 43 ans, Rima Abdul Malak succède à Roselyne Bachelot au ministère de la Culture. Une surprise pour le grand public, mais peut-être pas pour ceux qui suivent sa trajectoire depuis plusieurs années. Nous vous en disons plus sur son profil.

Rima Abdul-Malak, lors de l'enregistrement de l'émission "Vivement Dimanche" diffusée sur France 2 en 2013. (FR?D?RIC DUGIT / MAXPPP) (MAXPPP)

18h02 : De La France insoumise au Rassemblement national, les réactions à l'annonce du nouveau gouvernement sont nombreuses. Nous vous les résumons dans cet article.

18h02 : Elle passe de la direction de la Fédération française de tennis au ministère des Sports. A 44 ans, Amélie Oudéa-Castera a un profil hybride, mêlant sport et haute fonction publique. Nous vous en disons plus sur la nouvelle ministre.

Amélie Oudéa-Castera, alors directrice générale de la Fédération française de tennis, le 9 décembre 2021. (CHRISTOPHE SAIDI/SIPA) (CHRISTOPHE SAIDI/SIPA)

17h44 : Être ministre pendant 5 ans auprès d’@EmmanuelMacron est une fierté et un honneur. Je garde l’engagement chevillé au corps ⤵️

17h44 : Marlène Schiappa, qui a été secrétaire d'Etat à l'Egalité femmes-hommes puis ministre déléguée à la Citoyenneté, publie un long message sur Twitter. "Etre ministre pendant 5 ans auprès d'Emmanuel Macron est une fierté et un honneur", affirme-t-elle.

17h41 : Ces 683 jours à la tête d'@egalite_gouv m'auront marquée à jamais.Je remercie @EmmanuelMacron et @JeanCASTEX pour la confiance qu'ils m'ont témoignée.La nomination de @RomeIsabelle, femme talentueuse et engagée, est une excellente nouvelle pour tous les enjeux d'égalité.

17h35 : Nouveau chapitre ⤵️

17h35 : La politique n’est pas un métier. Du moins, elle ne devrait pas l’être. Il y a beaucoup d’autres façons d’agir pour son pays. Je continuerai de le servir. Inlassablement.